Sud-Kivu : Fin de la mission parlementaire des élus nationaux, l’honorable Didier Okito parle d’un mal profond dans l’exploitation des minerais dans sa province

La délégation des Députés Nationaux, élus du Sud –Kivu est fin mission  dans leur province.  Ces derniers ont repris leur avions  hier dimanche  le 19 septembre 2021 pour Kinshasa à partir de la ville de Goma.  Pour l’honorable Didier Okito Lutundula  la situation d’exploitation illicite des minerais en province du Sud-Kivu est  déplorable et demande l’attention particulière du Chef de l’Etat car les entreprises chinoises exploitent des minerais  dans les irrégularités à Kamituga et Tututu.

«  Nous revenons d’une mission d’enquêtes parlementaires d’exploitations  illicites  des minerais dans le Sud-Kivu nos enquêtes ont porté sur les entreprises étrangères  chinoises. Nous sommes arrivés sur place et avons été reçu  par les autorités locales et avons fait notre travail comme il se doit » explique-t-il en soulignant que, le constant a été trop amère à Kitutu  car nulle part dans le monde, on peut exploiter les minerais  dans ces conditions.

Ils ont découvert d’irrégularités

L’élu de la ville de la ville de Bukavu , l’honorable Didier Okito souligne  que, ces sujets chinois sabotent  les efforts de l’Etat Congolais  dans le domaine d’exploitation de minerais  en RDC  car ils ont remarqué beaucoup d’irrégularités et  qu’il ne sera  pas à mesure de les détailler aux médias  entant donné qu’ils n’ont pas encore remis  leur rapport   entre les mains  de la chambre basse du parlement  pour en décider. : «  c’est le  bureau de l’Assemblée Nationale qui nous a délivrer  cet ordre de mission et devons d’abord lui faire parvenir les retombées de  notre enquêtes avant de le livrer dans la place publique et c’est à lui d’en décider  à qui  en parler le premier »  se réserve-t-il  en précisant que, ce que les journalistes doivent savoir, ce que, l’ennemi de la RDC , c’est d’abord le congolais lui-même car le mal dans ce domaine se retrouve dans  le chef des fils du Sud-Kivu .

Le mal c’est d’abord le congolais lui-même

Notre source   soutient qu’il ne faut pas seulement jeter l’opprobre  sur les   sujets chinois car ils ont été  amenés par des congolais. L’honorable Didier Okito  pense que, pour remédier à cette situation, il faut que sa  délégation puisse faire un rapport sans complaisance, objectif  et basé sur des faits concrets , mais aussi   ces sociétés chinoises  devraient respecter le code minier congolais  qui parle par exemple que ces sociétés puissent se mettre en ordre  par rapport  aux  exigences de l’Etat Congolais, des réparations par rapport au cahier des charges  des communautés locales de Kitutu et réparer leurs dégâts collatéraux   dans ce domaine  vis-à-vis de la population locale pour ne citer que ceux-là.

Norbert Mwindulwa

 

Input your search keywords and press Enter.