Nord-Kivu : Plus de 90% des minerais produits en RDC, ne sont plus qualifiés du sang et la traçabilité s’est beaucoup améliorée

0 Shares

Le Vice-président de sustaainable markerts  basé à Washington est arrivé au Gouvernorat de la Province du Nord-Kivu ce mercredi 13 Juillet encours pour présenter leur civilité.  Une opportunité pour cette délégation de remercier le Gouverneur Militaire  qui s’est investi d’une manière acharnée contre la contrebande minière dans sa juridiction depuis son arrivée à la tête du Nord-Kivu  et les résultants sont palpables selon  nos sources sur cette traçabilité et la contrebande minière.

A en croire  Roger –Mark de Souza, le Vice-Président de Pact International , depuis l’avènement à la tête de la province , la traçabilité des minerais s’est beaucoup améliorée et la contrebande  prend une flèche descendante , c’est la raison pour laquelle , son organisation et lui, sont venus pour encourager l’autorité provinciale de continuer dans ce sens : «  Nous venus voir comment appuyé les efforts  du Gouverneur militaire sur la traçabilité des minerais  pour le développement de la communauté car il y a beaucoup d’évolutions dans ce sens-là » insiste-t-il.

Plus question des minerais du sang

Notre source a souligné qu’au Nord-Kivu, aujourd’hui, on ne peut plus parler des minerais du sang car  plus 90%  de ses minerais  ne sont plus qualifiés comme ceux du sang : «  Si nous prenons par exemple les exportations des trois ‘’T’’, la cassitérite, wolframite,  le Coltan. Sur le 100% des minerais que la RDC Exporte actuellement, plus de 90% sont hors conflits. Quelques petits poignes des zones qui sont en conflit  des groupes armés non étatiques  et la RDC fournit beaucoup d’efforts pour nettoyer complètement  pour que les 100% soient hors conflits » explique. Cette organisation pour la traçabilité s’est permis d’affermer qu’en RDC, la communauté locale où l’on exploite les minerais profite de la retombée de ces exploitations car l’argent regeneré dans l’exploitation minière entre dans la poche de la population  et l’économie locale  s’est beaucoup améliorée de par cette exploitation artisanale des minerais.

Norbert Mwindulwa  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.