Tchanzu à Rutshuru : L’Armée Rwandaise attaque à nouveau les FARDC et la MONUSCO, on enregistre des blessés du Côté des Casques Bleus

0 Shares

Les Forces Rwandaises à  nouveau sur le sol congolais, c’est en tout cas, ce que confirme  le Porte-Parole du Gouverneur Militaire de la Province du Nord-Kivu durant la soirée de ce mercredi 08 juin 2022 à Goma. Selon le Général de Brigade, Sylvain Ekenge  l’armée Rwandaise  change des tactiques de camouflage et a infiltré 500 de ses hommes  dont ceux de la force spéciale Rwandaise.

lors de son point de presse dans son cabinet de service, le Gén.de Brigade Sylvain Ekenge à Goma

Ces derniers  se sont  dissimuler  dans le territoire  congolais  précisément à Rutshuru  et cela, aux côtés  des rebelles, qualifiés des terroristes  du M23.  Le Général Sylvain Ekenge en  parle : « le Rwanda  a déployé dans les environs de Tchanzu 500 militaires des Forces Spéciales , tous habillés d’une nouvelle  tenue  de la couleur  vert-noire et sont  coiffés  des casques  des Forces Spéciales Rwandaises »   dénonce-t-il  en soulignant  que, pire encore , les terroristes  du M23 , soutenus  par le Rwanda , leur mentor naturel, se sont intentionnellement attaqués  à la MONUSCO à Muhati, non loin  de Bikenge , dans le groupement de Jomba , à Rutshuru . Pourtant, la force de la MONUSCO  est en plein exercice  de sa mission, celle d’observation conformément  au mandat  lui confiée par le Conseil de Sécurité des Nations Unies.

Les casques bleus de la MONOSCO, blessés

Notre source  précise cependant qu’au cours  de cette nouvelle attaque contre les casques bleus de la MONUSCO, trois  de leur, dont les Tanzaniens  ont été blessés  grièvement. Ces derniers ont été évacués  pour des soins appropriés. Pour le rappel, cette nouvelle attaque dirigée  contre les casques bleus de la MONUSCO  intervient après tant d’autres, surtout celle qui avait ciblée l’hélicoptère  de la mission onusienne avec à bord   des soldats de la  paix, qui ont  perdu la vie  au nombre de huit. C’est la raison pour laquelle, le Porte-parole du Gouverneur Constant Ndima soutient qu’en s’attaquant aux forces des Nations Unies, le M23 et leurs alliés, le Rwanda, confirment  leurs caractères des terroristes.

Le Général de Brigade Sylvain Ekenge a fini son mot en appelant  la population congolaise  à être vigilante  et à dénoncer  la présence  de toute personne porteuse d’arme à feu et habillée en tenue vert-noire.

Norbert Mwindulwa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.