Sud –Kivu : les déplacés de Bukolo et crispin traversent des conditions humanitaires très critique à Tulonge

Les déplacés des villages Bukolo et Crispin comptés  au nombre de  271 ménagers   vivent dans des conditions humanitaires très critiques  à Tulonge 1, 2 et 3 au sud de Misisi. Ces  ménagers  ayant fui les affrontements du 16 septembre  encours  qui ont opposé les FARDC et les musiciens identifiés comme des Mai –mai  Mundusi  dans le village Lukolo, Crispin et Kituba. Ces derniers avaient  quitté leurs toits et ont cherché un refuge à Tulonge.

Selon des sources locales sur place, les déplacés internes vivent dans des maisons abandonnées, des bâtiments  pourris, d’églises et d’écoles  et d’autres, sous-logés  dans des familles d’accueil  et n’ont aucune assistance humanitaire depuis cela pus d’une semaine. Les acteurs de la Société Civile de ce coin  sollicitent  une intervention humanitaire  rapide dans le but d’éviter une catastrophe  humanitaire  liée à ces mouvements de déplacement de la population.

Ces informations sont corroborées par d’autres

Le Président territoriale de la Croix Rouge dans cette partie du Sud-Kivu  nous a aussi confirmé cette situation dramatique de ces déplacés, Onesphor Kabangilwa souligne qu’il a envoyé son équipe à Tulonge pour voir de près cette situation  et la réponse   de cette équipe  semble tourmente : «  mon équipe a été  à Tulonge pour constater le fait et les rapports sont alarmants , ils n’ont où dormir car certains dorment à même le sol  dans des églises, écoles  et certains ont eu des familles d’accueil , mais dépourvus de tous » déclare-t-il  en continuant qu’une équipe administrative locale   se rendue le mercredi 22 septembre en cours à Tulonge pour en savoir plus sur la situation de ces déplacés internes  en masse,  de leur retour,  cette équipe n’a livré aucune information quant à ce.

Glade Musema  depuis Bukavu

Input your search keywords and press Enter.