Nord Kivu/ Masisi : le Député National Justin Ndayishimiye a échappé à la mort, un acte commis par la Société Minière de Bisunzu

Le député national Justin NDAISHIMIYE dénonce une attaque armée organisée  contre sa personnalité et  à sa famille  par la SMB.  Selon  le communiqué de presse datant du 16 avril 2020, l’élu de Masisi  révèle que  sa résidence familiale  a été  la cible des certains   éléments indisciplinés  de la police et des FARDC commis  à la garde  de la Société Minière de Bisunzi. Le Député  tentait  de jouer à l’apaisement suite aux conflits miniers qui opposent  la COOPERAMA et la SMB   alors qu’il sera  pris en partie par ces hommes armés. Il  a été sauvé de  justesse  et prévient si  rien ne fait en urgence, la SMB pourra continuer son œuvre macabre  contre la population  de  Masisi.

les creuseurs artisanaux de Rubaya/Photo , droits de tiers

A en croire  ce   communiqué  de presse rendu  à notre rédaction  par le cabinet  du  Député Provincial honoraire  Jules HAKIZUMWAMI ce vendredi 17 avril 2020.  Ce communiqué  explique  le déroulement des faits  à travers cette note circulaire  en  nous éclairant  l’opinion publique tant nationale qu’internationale : «  qu’en date du 16 avril 2020 à 17 heures, 27 éléments lourdement armés commandés par un certain Jacques, un officier  non identifié  par les habitants  de Masisi   ont lâchement attaqués le domicile de l’honorable Justin NDAISHIMIYE ,   ancien creuseur et actuel Député National de son état ,  qui défend bec et ongle les intérêts des creuseurs artisanaux de Rubaya »  souligne-t-il   en  précisant que,   les Intérêts  de ces creuseurs artisanaux  réunis dans la Coopérative des Exploitants Miniers de Masisi en sigle COOPEMA  sont  violés régulièrement par la SMB.

La SMB impose sa loi de Jingle à Rubaya

ils gagnent leur vie dans la sueur de leur front, mais ils ne sont pas respectés/Photo d’illustration /Droits de tiers

 Les intérêts  des creuseurs  sont piétinés à tous les niveaux et ceux-ci  au su et au vu    de  tous. Certains de ces creuseurs  perdent leur  vie suite à une résistance  tous  azimuts qu’ils opposent à la SMB pour leur survie.  Cette  énième attaque  de ces malfrats travaillant pour le  compte de la Société Minière de Bisunzu  contre les civiles sans défense a  failli  tuer  par balle également  Mr. Isaac Bonane. Ce dernier  a eu la vie sauve grâce à Dieu et  ces éléments indisciplinés  de la PNC et des FARDC  ont emportés  à leur passage   49 têtes des  vaches, 300 kilos des minerais, 50 millions des Francs Congolais. Tous ceux-ci se sont passés   aux yeux de toute la population  de Masisi. Ils ont emporté ces biens de valeur  direction   le Camp de la SMB à Rubaya.  Le communiqué de Presse confirme que,  deux personnes ont été enlevées et sont portées disparues jusqu’en ce moment c’est  notamment  le chauffeur et le gérant du Député NationalJustin Ndayishimiye,  qui  reste toujours membre actif du COOPERAMA et continue  à faire exercer son commerce. .

La SMB se distingue en mal

Condamnant cette attaque qui  du moins n’est pas  la première commise par cette armée de la  SMB se trouvant dans les FARDC et la PNC,   toute personne tentant de défendre les intérêts des creuseurs artisanaux de la COOPERAMA  devient la cible potentielle  de cette société de triste mémoire.  C’est le cas  de  représentant du peuple à l’Assemblée Nationale, Justin Ndayishimiye qui a essuyé des coups des tirs  de l’arme à feu.  C’est pourquoi, le  Cabinet de Me  Jules Hakizimwami  se prépare à saisir les instances judiciaires pour que les charges de cet incident soient connues de tout le monde et que les infractions répétitives commises par les militaires et policiers de la SMB ne passent pas inaperçus aux yeux de la justice,  qui selon eux,   ne protègent plus les intérêts de l’Etat mais plutôt  ceux de la SMB. Une situation   qui risque de créer des dégâts inestimables a  éclairé  le cabinet à travers ce communiqué. 

La loi l’autorise d’être élu  en même temps qu’ être un opérateur économique

Au cabinet de conclure  que,  malgré le statut de Député National qu’à l’honorable Justin Ndaishimiye,  la constitution de la RDC l’autorise d’œuvrer comme opérateur minier,  ce qui serait à la base de l’attaque par  des  malfrats de la SMB et appeler  les autorités compétentes de se saisir de ce dossier des violations des accords par la SMB,  qui ne fait que perdre de l’argent dans la caisse du Trésor Public. Il faut dire que, plusieurs de 50 Creuseurs artisanaux  ont déjà perdues leur vie sur le dossier SMB-COPERM dont 4 corps sans vie  trainent encore dans la morgue de l’Hôpital Provincial du Nord-Kivu depuis cela 10 mois.  Les  familles ont tout fait pour récupérer  les corps sans vie de leur, mais  leurs efforts ont toujours été  en vain.

La SMB avance  un  faux alibi

  Par ailleurs, le Communiqué de la SMB de ce 17 avril en cours, la Société dénonce à son tour que le Député National Justin  utiliserait abusivement  son statut  pour favoriser  les fraudes minières à Masisi et de poursuivre qu’il soit ôter  de son immunité parlementaire. Une chose dont les habitants de Masisi démentent formellement. Ils soutiennent que Justin Ndayishimiye  est un homme honnête et défenseur des droits de la population opprimée  sans défense. C’est d’ailleurs l’une des raisons qu’il avait fait élu  comme Député National dans son terroir. L’affaire reste donc à suivre.

Norbert Mwindulwa

Input your search keywords and press Enter.