Nord-Kivu : Les réseaux des Femmes défenseurs appellent le Gouvernement Congolais à cesser de négocier avec les M23 et leurs alliés ; mais plutôt à appuyer les FARDC et leurs familles

0 Shares

 Les Femmes Leaders  Responsables  des Organisations Féminines  , femmes organisateurs  à la base  communautaire œuvrant  pour la restauration  de la paix  au Nord-Kivu  ont été réunies  le 28 Mai 2022   à Goma  pour  faire un état des lieux  de la situation sécuritaire  observée dans  la ville de Goma ,  six territoires et trois villes que compte la Province du Nord-Kivu. Elles ont proposé quelques pistes des solutions à ces maux lors de leur déclaration rendue publique ce 28 mai 2022  dans la grande salle de Rien Sans Les Femmes.

Ceci, depuis  le mois de Janvier dernier  jusqu’au mois  de mai encours.  Le constant est morose   car  ces  organisations féministes se disent profondément préoccupées  de la montée  en flèche de l’Insécurité  causant ainsi des tueries  dont sont victimes  les populations civiles sans défenses dans cette partie  orientale de la RDC. : «  Nous pouvons citer  la résurgence des conflits armés  opposants notre pays  aux rebelles du M23  appuyés par l’armée Rwandaise  dans les Rutshuru et le Nyiragongo  depuis  cela , le 23 Avril 2022 » déclarent –telles   et de continuer  que  ces derniers  créer des troubles , les guerres  occasionnant ainsi  des morts  et des  mouvements des déplacements de la population civile.

une femme rurale en train de soutenir les FARDC au front par son eau potable, l’image parle mieux …

Des femmes, cibles des rebelles

A cet effet, ces Organisations des Femmes  dénoncent 13  cas  de viols des femmes  enregistrés, qui se rendaient aux champs  à la quête des vivres : «  Ces 13 cas des femmes violés  nous ont été reportés  dans les groupements de  Jomba  et  Bweza et les présumés auteurs restent les M23             » soulignent-telles  et d’ajouter  ces tueries et ces non respects  de la vie humaine  dans le territoire de Beni  par des rebelles ADF  de l’Ouganda , toujours considérés comme des  groupes armés  non identifiés  se désolent-telles.

Il ya aussi des cas de viols enregistrés

Ces femmes  dénoncent aussi  les vols en répétition  dans des maisons  et cela, d’une manière  porte portes  non seulement pendant la période de couvre-feu, mais aussi pendant la période exceptionnelle dite de l’Etat de Siège. Pendant ces cas cités de cambriolage, des hommes, femmes et jeunes  sont tués  en cas de résistance, violés  et coupés avec des machettes  et des armes rouges.  Me Nelly Keya en dit plus : «  Il  est important de noter  que même  les système d’alerte  et d’éclairage  des avenues  sont sabotés  par ces bandits à main armée. Observant la persistance  des  voleurs communément connus sous les noms de  40 voleurs  » fait-elle savoir  à ses pairs et des journalistes sur  venus pour la circonstance.

Elles proposent quelques recommandations

Conscientes de leur rôle  des défenseurs des droits humains  et suivant  le déroulement des pourparlers   entre le gouvernement de la République et les rebelles du M23  particulièrement , en suivant les recommandation du  mécanisme de l’Union Africaine et l’EAC malgré   leurs violations  des principes de la bonne gouvernance , ni même  de revendication  d’un droit  leurs privé , nous recommandons ceux qui suivent  :   «  De contrôler  les véhicules pendant les heures de couvre-feu  et non se limiter à des patrouilles sans contrôle  qui font passer les malfaiteurs comme des innocents  pendant la nuit,  de  fermer des marchés de seconde main  , connus sous le nom de Bwaka , , au Ministère Publique , de défendre la cause des victimes  des violences conjugales et du feminicide avec la dernière énergie » plaident-telles en poursuivant  qu’il y ait  la rupture de toute les négociations avec le M23  et leurs alliés les Rwanda, mais toutefois, il   faut appuyer  les efforts de guerre pour   es FARDC  et leurs familles. Ces familles ont conclu leur déclaration en proposant  d’ utiliser  de la réciprocité  en vue  d’assurer  la protection  du territoire national , en encourageant  la fermeture  de toutes les frontières  avec le Rwanda , en suspendant  également toute la diplomatie avec le pays de Paul Kagamé entre autres recommandations.

Julien Mulyata  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.