Nord-Kivu : Le Président du Sénat, Bahati Lukwebo dénonce le faux complot de la Communauté Internationale contre la RDC et appelle à la jeunesse de s’engager dans les FARDC

0 Shares

En vacances parlementaires, le Président du Sénat de la RDC, Modeste Bahati Lukwebo est arrivé à Goma  ce vendredi 16 Juillet 2022. Il a été accueilli par  le Gouverneur Militaire, Lt. Gén. Constant Ndima. Aussitôt arrivé, Modeste Bahati Lukwebo  dit venir également soutenir l’action de nos FARDC. Il s’est demandé sur  l’importance de la pérennité de l’existence de la MONUSCO  qui selon ne produit aucun effet durant 22 ans et appelle les jeunes à s’enrôler massivement dans les rangs des  FARDC.

« Vous savez, nous au parlement, nous sommes organisés  pour apporter tout notre appui  à nos forces de défense et de sécurité.  Derrière le Chef de l’Etat, son excellence Félix Tshisekedi  qui est le commandant suprême de nos Forces Armées  de la République et de la Police Nationale Congolaise » déclare-t-il en poursuivant qu’il est venu aussi lancé un appel pathétique  aux jeunes de la RDC afin qu’ils puissent  entrés dans l’armée loyaliste  par ce qu’ils ont besoin de leur force, énergie  dans le but de faciliter une fois pour toute notre pays, la RDC.

Pourquoi n’est pas levé l’embargo sur l’acquisition d’armes en RDC ?

A cet effet, Modeste Bahati Lukwebo, Président national du parti politique AFDC et alliés  et Président du Sénat de la RDC  fustige ce qu’il qualifie  de la trahison de la Communauté Internationale : «  Cette Communauté Internationale nous a déçue   lors du Conseil de Sécurité des Nations Unies  à New York. Cette dernière n’a pas voulu levé l’embargo sur  l’acquisition des armes par la RDC  pourtant nous sommes victimes d’une agression Rwandaise, une agression extérieure » dénonce-t-il en  précisant que tout est clair comme l’eau de la roche que le complot, il est total.

La RDC doit prendre son destin en main

Voilà pourquoi Bahati Lukwebo pense que la RDC doit s’assumer pour assurer seule sa sécurité. Ce  haut responsable de la République se pose la question de savoir  est ce que, cela vaut la peine de continuer à garder la MONUSCO en RDC ? Celui-ci insiste  que 20 mille casques Bleus  sont en RDC  depuis plus de 22 ans  et la paix tarde à venir,  le Président du Sénat soutient  qu’il est temps que les congolais à eux-seuls puissent s’assumer  pour couvrir son arrière.

Notre force, c’est notre détermination

A ce sujet, Modeste Lukwebo  pense que la plus grande arme  que la République a pour le moment, c’est notre détermination, celle de la population congolaise, celle de la jeunesse du pays de Félix Tshisekedi.  C’est pourquoi, il dit savoir  qu’avec un élan de solidarité, du patriotisme  et de combativité, la RDC peut vaincre l’ennemie  et toutes sortes d’armes quoi qu’il en soi, quoi qu’il en coûte a-t-il martelé. Bahati Lukwebo a demandé aux troupes qu’elles ne puissent pas baisser leur garde et qu’elles doivent savoir que toute la population à tous les niveaux est derrière elles.

Norbert Mwindulwa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.