Nord-Kivu : Le Gouverneur Militaire, Constant Ndima vient de signer un arrêté portant le budget rectificatif en province, il a augmenté de 34% des recettes par rapport au budget précèdent

Le  Budget de la Province du Nord-Kivu  pour l’exercice 2012  connait un accroissement  équilibré en recettes et en dépenses. A cette effet, ce Budget s’élève à 235  milliards des Francs  Congolais  contrairement au celui initial qui a été de 190 milliards des Francs Congolais, soit une augmentation totale  de 34%. Le Gouverneur militaire Constant Ndima  a signé un arrêté  portant budget rectificatif en province  ce mardi 05  octobre 2021.

C’était à l’issue de la réunion  les membres de la conférence budgétaire de la province du Nord-Kivu. C’est le conseiller du Gouverneur en charge de Presse et communication, son porte-parole  qui a  donné la quintessence  de cet édit au nouvelle charge de la province en cette période spéciale de l’Etat de Siège , mais aussi par cette augmentation  des recettes propres en province, le Général  Ekenge  en dit plus : «   avec proclamation de l’Etat de siège, il y a eu  des charges qui n’étaient prévues dans le budget de la province  de 2021 , mais aussi  il  y a eu la modification des recettes en caractère national » explique-t-il et de continuer qu’il a été opportun que le Gouverneur de la Province, Le Lt. Gén. Constant Ndima  puisse signer l’arrêté portant  le  budget rectificatif  pour la province du Nord-Kivu  pour  l’exercice 2021.

Les recettes montent par l’administration, fiscale

Selon ce responsable, l’accroissement est du  fait que,  les recettes propres  de la province ont augmenté au niveau  de l’administration fiscale provinciale, mais aussi des chiffres au niveau du pouvoir central  pour la version finale  qui sont passés à 134millarad à 182 milliards. A la question de savoir pourquoi, cela ne se fait pas arrêté alors par nature, ceci se fait toujours par un édit ? Il rétorque en ces termes : «  c’est puisque la loi a déjà trouvé des solutions, lorsque  les Assemblées Provinciales sont abrogées au suspendues et il y a une urgence, il est de droit par l’autorité provinciale  de procéder par la signature d’un arrêté  pour la matière qui révèle de la loi comme c’est le cas  de ce budget ».

Norbert Mwindulwa

Input your search keywords and press Enter.