Nord-Kivu : enfin, l’UNPC rend des comptes aux journalistes sur le résultat de sa campagne dite ‘’Une bougie pour la liberté de la presse’’

Les retombés sur  l’ensemble des plaidoyers  et la consolidation  des relations  entre les journalistes et les autorités de l’Etat  ont été au centre  d’un point de presse  organisé par l’Union de la Presse du Congo, section Nord-Kivu, ce jeudi 16septembre 2021  à Goma.  C’était devant des dizaines des journalistes  qui ont répondu présents à cette messe. Elle a tenu à remercier tout le monde pour sa participation  à cet évènement  qui a  marqué la  mémoire des journalistes assassinés  dans l’exercice de leur métier par certains   ennemis de la paix.

Rosalie Zawadi et valery Mukosasenge de l’UNPC à GOMA

Selon Rose zawadi Masika, la Présidente Sectionnaire de l’UNPC Nord-Kivu , c’est  un devoir de rendre compte aux journalistes de sa province  sur la campagne  menée  au mois  d’ Aout dernier où les journalistes dans leur unité et solidarité, se sont réunis au rondpoint Tshikudu  pour dénoncer  les attaques dont ils ont été  la cible   par des hommes armés non autrement identifiés, ainsi, sensibilisée également sur le besoin  incontournable de la paix dans cette partie orientale  du territoire national dont le Nord-Kivu et l’Ituri : « nous avons dénoncé et montrer aux ennemis de la paix  que nous avons besoin  de cette liberté de faire bien notre travail  dans la paix, nous ne sommes pas ni ami ,moins encore ennemis  de qui que ce soit  et avons besoin de cette liberté de presse » explique-telle   en soulignant que, la deuxième idée dans cette démarche a été, celle   de voir comment collecter  les fonds en faveur  des veuves  et orphelins  des journalistes tués  dans le but les soutenir  pendant ce moment le plus dure de leur vie d’hommes sur cette terre.

Ils ont été lâchement assassinés

En effet, deux journalistes du Nord-Kivu ont été tués par des personnes en  armes  non identifiées, c’est notamment Héritier Munyagana de Rutshuru  et Barthelemie Kubanabandu de Masisi, une collecte de fonds en signe de solidarité  s’est organisée dans les villes de Beni, Butembo, Rutshuru, Masisi, walikale et autres.  Appelé à prendre la parole, Valérie Mukosasenge l’un des cadres de l’UNPC /Nord-Kivu a  ajouté qu’il était impérieux de rendre des compte à leurs collègues, journalistes  pour savoir plus  sur ces récoltés des fonds et leur usage : «  nous avions invité  les veuves de nos confrères assassinés et avons remis à chacune une enveloppe  en signe de notre solidarité »déclare-t-il.

L’UNPC, reconnaissante de tous

L’UNPC  en a profité de cette occasion pour remercier le Gouverneur Militaire, pour son appui dans cette organisation et sa promesse ferme de garantir la protection au personnel des médias, le REMED, l’Internews, CORACOM  et d’autres personnalités politiques qui ont mis la main  dans la poche pour que cet évènement soit rendu possible. Il faut dire que l’UNPC  a reconnu sagement  l’appui financier du Gouverneur militaire qui a été à  la hauteur de 3 milles dollars Américains pour concrétiser ledit évènement  et d’autres partenaires. Ils ont aussi remercié les journalistes qui contribué individuellement  en faveur des orphelins et veuves laissés par  nos confrères lâchement assassinés et a promis d’améliorer sa communication interne et externe  sur tous ceux  qui se passeront  en faveur des journalistes et leurs professions.

Norbert Mwindulwa.

Input your search keywords and press Enter.