Nord-Kivu : Définir de nouvelles stratégies pour promouvoir la parité de qualité et les femmes dans les postes de prise des décisions, c’est l’objectif de la Table Ronde organisée par le Mouvement Rien Sans les Femmes à Goma

0 Shares

Augmenter la participation des femmes aux postes de prise de décision, c’est la raison  de la Table Ronde qui a été organisée  le 07 janvier 2022 à Goma par  le Mouvement Rien Sans les Femmes à Goma. En effet,  cette organisation citée ci-haut avait  présenté  son rapport d’analyses participatives et inclusives  de la loi portant modalité d’application  des droits de la femme  et de la parité de droit,  une parité de fait. Selon son Point Focal  Adjoint au Nord-Kivu, Me Nelly  Kyeya, les représentations ont été faites devant les députés  nationaux, provinciaux, sénateurs, partenaires  techniques,  financiers  ainsi qu’à  d’autres  organisations sœurs  de la Société Civile.

une photo souvenir en guise de l’activité à la Maison de la Femme


Elle se doit de faire un suivi
Près de trois ans après,  Rien Sans les Femmes , se propose  de faire un suivi  de ces différentes recommandations  et engagements pris  afin d’en  évaluer  le niveau  de réalisation  et   a ainsi  invité  les responsables  des sociétés étatiques, privées , les membres du gouvernement provincial ,  ceux de la Société Civile dans les structures féministes  , les députés provinciaux , responsables des partis politiques ainsi que  Rien Sans les Femme.  Madame Kabuho est participante, mais  aussi actrice fervente de la Société Civile,  revient  sur l’objectif   et ce qu’elle a compris  de cette Table Ronde : « Ici nous comptons influencer  la mise en œuvre des principes paritaires  et les mesures spécifiques envie d’améliorer la représentation  égalitaire Homme-Femme , nous analysons  aussi le niveau d’évaluation de plan d’action annuel , élaboré en 2018 avec les parties prenantes » s’explique-telle en ajoutant qu’ils reformulent  des recommandations issues du rapport d’analyse de la loi afin de définir de nouvelles stratégies   avec nos cibles.

No Comment!


Oui à une parité de qualité
De ce fait, nous allons renouveler les engagements, les partager  avec les nouveaux dirigeants en cas d’une quelconque  permutation entre autorités et dans le but  de son appropriation par de nouvelles autorités.    Au fait le Mouvement Rien Sans les Femmes a compris la parité oui, mais il faudrait  aussi voir quel genre de personne l’on veut engager  malgré qu’elle est une  femme ? Donc la méritocratie   devra être le tout premier critère pour embaucher  une ou un nouvel employé dans un poste à pourvoir.  C’est que  souligne l’honorable Saa Sita, Député Provincial  d’Ensemble pour la République : «   la qualité oui  et non la complaisance, le favoritisme, moins encore le régionalisme et le tribalisme  quand on veut employer  une personne  au nouveau poste donc une personne qu’il faut à la place qu’il faut  »  conseille-t-il  et de poursuivre qu’il faut une prise de conscience collective et cela  à partir de la base, la famille où tout le monde reçoit ses premiers pas d’éducation  pour construire une société  forte et prospère. C’est pourquoi, les participants à  ces assises veulent que  toute nouvelle employée ait sa prise de conscience, qu’elle se confirme de soi-même  pour mériter un nouvel poste  de travail  dans une société.  Il faut dire que cette Table Ronde  a été organisée par le Mouvement Rien Sans les Femmes  à la Maison de la Femme à Goma avec l’appui  de Kvinna  Till Kivinna à la satisfaction de tous.
Norbert Mwindulwa 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.