Goma : Vers le réglage définitif du litige foncier opposant la SABAGO contre les Occupants (autochtones) à Kituku

0 Shares

Le Conseiller Diplomatique à l’Intégration Régionale  et Francophonie à la Primature de la RDC  a conduit une mission officielle à Goma  et en ont profité  ce lundi 04 Juillet 2022  de  faire rapport au Vice- gouverneur de la province,   du  constant de leur enquête  menée sur l’exploitation illégale  de la concession de SABAGO à Kituku. Dès ce mardi des décisions vont tomber pour arrêter toute construction sur ce site disent  la délégation.

Cette délégation Interministérielle instituée par  le Premier- Ministre Jean-Michel Sama Lukonde afin de régler le litige entre la Société SABAGO  et les occupants  de Kituku, appelés autrement les autochtones arrive à la fin de leur mission. : «  Ce  litige a  coulé beaucoup d’encrais et de salives, c’est la raison de notre présence ici  est ,  pour y mettre un terme » insiste-t-il en poursuivant que la SABAGO,  une société mixte dont la RDC à 40% des parts, mais   les autochtones ou occupants de Kituku  disent  que,  cette terre leur appartiennent et y construisent illégalement leurs  habitations.

Beaucoup d’irrégularités qui donnent l’avantage à l’Etat

Ces autochtones  soulignent que cette société, la SABAGO ne devrait pas être –là, pourtant, c’est un faux alibi. Au terme de cette mission déjà,  la délégation venue de Kinshasa et leurs juristes révèlent beaucoup d’irrégularités  sur l’ensemble de jugements qui ont été pris   à l’endroit  de cette concession de l’Etat. C’est pourquoi, cette délégation a été devant l’autorité provinciale pour prendre d’abord des mesures qui s’imposent  avant  que la Cour de Cassation ne vienne casser les premiers jugements  de la Cour d’Appel de Goma, qualifiés d’Unique et qui doivent être annulés dans l’immédiat. : «  Nous avons écoutés toutes les parties au conflit et un rapport devra être soumis à la hiérarchie, discuté  au conseil des ministres pour qu’il y ait une  solution de paix et durable, mais aux premières vues, les autochtones n’ont pas raison »  lâche-t-il en soulignant qu’il ne donne pas le détail sur ce rapport car la primaire est réservé au Gouvernement de la République.

Des travaux doivent être suspendus sur ce site

Il faut dire que la SABAGO  occupe une partie de ce lopin de terre depuis plusieurs années  et les occupants aussi construisent leurs immeubles  sous   alibi qu’ils  sont autochtones  en foulant  aux pieds toutes les lois  à la matière foncière.  Oto Bahizi, Chef de cette délégation et conseiller du Premier –ministre Sama Lukonde  soutient qu’ils sont membres du gouvernement  et ce terrain appartient à l’Etat congolais  d’où la nécessité de protéger et cette concession et les intérêts aussi de la population même si tout porte à croire que cette dernière n’a pas raison. Dès  demain, certains éléments des FARDC devront commencer à protéger cette concession pour que des personnes qui y construisent en grande vitesse  ne puissent plus le faire et cela, sous  la permission de l’Etat congolais.

Paul Muhindo  de la Monte

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.