FONAST-6 au Nord-Kivu : la Coordonnatrice du RENADEF, Marie Nyombo Zaina met en vitrine les actions de son organisation, ses succès, ses challengers et ses perspectives d’avenir

0 Shares

Marie Nyombo Zaina, Coordonnatrice Nationale  du réseau national des ONG pour le développement  de la Femme, RENADEF  en abrégé a été dans le nombre  des intervenants qui ont aminé  l’atelier  de FONAST-6 à Goma.  Une assise des ONG militantes contre le VIH/SIDA, tenue  à l’hôtel Cap Kivu de Goma  du 13 au 16 décembre  2021.  Son organisation a été convié pour  une  présentation  sur des questions liées aux Droits Humains, du Genres  et celles en lien avec la lutte contre le VIH/SIDA et la tuberculose en RDC.
Cette femme Leader a donné un résumé magistral de l’un de ses projets en cours  d’exécution, comment  ils le font ?, avec qu’ils travaillent ?, leur méthodologie ? et Quelles sont leurs cibles, les résultats atteints jusqu’ici et mêmes, certaines de leurs projections  pour l’an 2022 ?. Pour la Coordonnatrice de RENADEF,  cette ONG a vu le jour à Goma  dans les années 2002, précisément le 12 Aout. : «   Nous avons participé quand il y a eu l’éruption volcanique de Nyiragongo en travaillant dans les urgences aux côtés des ONG Internationales, la COOPEC IMARA qui va perdre tout l’argent logé à son sein  »explique-telle en précisant que RENADEF a réhabilité des hôpitaux à TAINA, la Route Kahandja –Ngenge a été aussi réhabilitée  et des fonds loués pour les  femmes gagnepetits,  pour leur auto-prise charge par des activités génératrices des revenues.
Le durable vaut mieux que les urgences
Après cette période des urgences,  RENADEF a estimé qu’il faille  aller dans les durables , c’est de cette façon qu’elle a continué à mobiliser , pousser les  communautés  à travailler efficacement  jusqu’à son installation au niveau national  où actuellement , elle  a six axes  d’interventions  notamment : «  Droits Humains et protection des Femmes et Promotion  des Leadership Féminin , la Femme et Santé , Environnement , Femmes  en milieu Rural  et la Protection des enfants  dans le cadre de la préparation des relèves, une jeunesse informée, avertie et formée  » énumère-telle et d’ajouter qu’elle n’a pas oublier l’axe de l’Autonomisation de la femme , ici , ils militent pour l’élimination de toutes les formes des violences faites à la femme.
Les violences sexuelles doivent être combattues
Dans le contexte de FONAST-6, Madame Marie Nyombo Zaina veut travailler  dans ce    sens pour éradiquer les violences, les VIH/SIDA dans le monde  du travail.  C’est la raison  de plus qui l’a poussé à affirmer  que, les femmes sont victimes de harcèlement sexuel  , sur le plan professionnel : «  j’ai parlé avec beaucoup d’hommes qui ne veulent pas que leurs femmes travaillent , qui est un problème sérieux car on est en train de rendre cette femme  inapte  par rapport au développement  car il n y a de développement des femmes sans hommes et vice-versa »   déclare-telle  sagement  en poursuivant qu’il faille que, les femmes s’assume , qu’elles soient formées et qu’elle travaille rigoureusement  aussi.  C’est qui est vrai selon notre interlocutrice,  cette femme travailleuse est buttée  à d’énormes difficultés    des harcèlements sexuels en milieu de travail, si  et seulement si, elle n’accepte pas, elle n’a pas non plus des promotions  dans le travail, un environnement  qui  la dérange. Une fois acceptée de le faire au boulot, cette femme sera automatiquement exposée au VIH/SIDA  et autres maladies liées au sexe. : «  La maladie va continuer à se transmettre à petit feu, la femme va contaminer son mari  car la femme a trouvé un terrain de violence  où le VIH se transmet en silence  » insiste-telle.  Elle a conclu son mot en conseillant à ses pairs femmes de se relever les têtes car les lieux de travail  est un lieu de production pour rehausser l’économie nationale ou  de la province  et non un endroit il faut aller puiser les maladies et les ramener dans  son foyer.
Norbert Mwindulwa 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.