Nord-Kivu : Le Gouverneur Militaire Constant Ndima lance officiellement la 55e session des examens d’Etat avec à la clé 55 291 candidats finalistes

Début de la session ordinaire Examen d’Etat édition  2020-2021    à Goma, les élevés finalistes du secondaires  vont  passer   quatre jours   de ces épreuves.  Au Nord-Kivu et précisément à Goma, le coup d’envoie a été lancé  ce lundi 30 Aout à l’Institut  Isidore Bakanja  par le Gouverneur Militaire, le Lieutenant Général Constant Ndima l’a fait dans  toute quiétude.  Il a salué le travail de tout un chacun dans l’organisation de ces épreuves et  encourager les participant à lui ramener  une réussite de 100%.

il souhaite bonne chance aux finalistes de toute la province du Nord-Kivu

La province éducationnelle Nord-Kivu I  a accueilli 19 045 candidats dont 8 752  filles et 10 293 garçons.  Le Chef de l’exécutif Provincial a  d’abord tenu à  remercier ses concitoyens,  techniciens dans le domaine d’Enseignement Primaire et Secondaire  pour la qualité de travail  fourni en faveur  de ces futurs cadres du pays. Aux candidats finalistes, ils ont été félicité  pour leur détermination d’aller jusqu’au  bout. Les services habilités  de leur côté,   pour la tranquillité observée lors de la passation de ces EXTAT n’ont pas été oubliés  : «  je tiens à félicité les services spécialisés pour la quiétude  observée  lors de la passation  de ces examens  qui se sont déroulés sans aucun incident  » se réjouisse-t-il en poursuivant qu’il invite tout le monde à  garder le même élan pour une bonne  et continuité organisation technique  et matérielle de la session ordinaire ainsi que  de leur sécurisation au maximum.

La COVID-19 a impacté négativement

La premier citoyen du Nord-Kivu a également tenu à informer l’assistance que : «  pour des raisons de confinement lié à la pandémie de la COVID-19, décrétée par le Gouvernement de la République Sœur Rwandaise,  que le Groupe Scolaire Consulaire fonctionnant à Kigali n’avait pas pu passer la hors-session  des EXTAT ainsi que le TENAFEP »  déclare-t-il en ajoutant que, ces examens dont il  s’agit ici se sont déroulés au même moment que  ladite Session Ordinaire d’Etat.  Le Gouverneur militaire , Constant Ndima   a souligné à cet effet que,  ces examens se sont déroulés dans 180 centres   sur toute l’étendue de la province du Nord-Kivu. Ces centres se sont  repartis en Centre Nord-Kivu I avec 72  centres y compris celui de Kigali au Rwanda  voisin,  Nord-Kivu II a eu  70 centres, Nord-Kivu III avec 39 Centres.  pour cette édition  55 291 finalistes  du Cycle long  General , Normal et Technique ainsi que  ceux du Cycle Court Professionnel  alignés dans 181  centres selon  cette répartition : «   la province éducationnelle Nord-Kivu 1 , siège de Goma  19 045  candidats, la province éducationnelle Nord-Kivu II avec  comme siège  Butembo en a eu  29 980 candidats  et la province éducationnelle Nord-Kivu III  de Walikale a eu  11 266 candidats » énumère-t-il .

Taux de perdition suite à la situation particulière de la province

De l’autre côté, le rapport des EXTAT hors-session nous  renseignent qu’un taux de perdition de 6, 89% des candidats finalistes avec un accent particulier dans les provinces éducationnelles Nord-Kivu II et III.  Cette situation serait due  selon  l’autorité provinciale, aux déplacements de la population, aux décès, aux manques de moyens  de scolarité  et aux abandons.  Le Lt. Gén.  Constant Ndima  s’est dit persuadé car ces finalistes rêvent grand pour apporter leur pierre   à la construction  de la RDC.

Le Chef appelle au calme

Il a appelé  au final les finalistes de toute sa province à garder leur sans- froid  pour saisir la balle au bon à travers  cette phase de l’évaluation  qui ouvre  à ces derniers les portes à une nouvelle étape de la vie  tout en attendant  des finalistes les 100% de réussite.  Le Gouverneur militaire du Nord-Kivu a conclu son speech en rendant hommage déférent au  Président de la République et commandant Suprême de l’armée et de la Police, Félix Tshisekedi  Tshilombo  pour  sa détermination  à améliorer  l’enseignement Primaire et Secondaire  en  RDC. Il faut dire que  c’est la 55e session instituée envie de l’obtention du diplôme d’Etat  des études secondaire en RDC.

Norbert Mwindulwa    

Input your search keywords and press Enter.