Nord-Kivu/Goma : la situation des peuples autochtones au centre d’un atelier de réflexion

Dans le cadre de la commémoration  de la Journée Internationale des Peuples autochtones(les pygmées)  le  09 Août   de chaque année, l’antenne de la Dynamique des Groupes des Peuples Autochtones (DGPA) en sigle  a mis en vitrine ces peuples lors d’un atelier  de réflexion  à Goma.  Les participants ont fait  ce vendredi  16 Aout 2019  un état de lieu de la situation des premiers occupants de la RDC. Il y a certaines avancées enregistrées, mais  beaucoup restent à faire pour leur promotion.




 A en croire l’histoire générale de notre pays, les pygmées  constituent jusqu’à ce jour selon  les premiers occupants de notre de la République Démocratique du Congo. C’est la raison de plus qui a  motivé certains concitoyens qui militent pour leur évolution  d’organiser  un  atelier  à l’hôtel Case départ 2 avec à la clé ,  la participation active des autorités étatiques notamment  le Directeur de Cabinet du Ministre Provincial de la Justice et Droits Humains, David Bakulu, les délégués  des pygmées et les repentants des Organisations de  la Société civile locale.

Des points spécifiques analysés

Au centre  de ces échanges,  réexaminer    la note des positions des peuples autochtones Pygmées sur la réforme foncière en cours en RDC, la monographie et/ou la situation des peuples autochtones Pygmées en RDC, les recommandations adressées au gouvernement congolais lors de l’EPU (Examen Périodique Universel) du 07/05/2019 à Genève ainsi que l’analyse et les stratégies pour promouvoir les langues autochtones Pygmées afin de savoir plus sur le niveau  d’application  des promesses de l’Etat ,   les points de progression et les défis qui sont encore les leurs a souligné Vicard Hangi , l’un des ténors  des acteurs de la Société Civile du Nord-  Kivu qui milite spécialement pour la promotion  de ces peuples cités ci-haut. Concrètement, certaines  choses ont avancé, mais aux pas de tortues, c’est pourquoi  cette dynamique en province du Nord-Kivu  veut à tout prix  porter la voix des peuples pygmées marginalisés à des hautes instances  des institutions congolaises pour que leurs réclamations soient totalement résolues.  Par ailleurs, le représentant personnel du Ministre Provincial de la Justice, son  Directeur de Cabinet David Bakulu  Muhima  a promis à l’assistance que  le gouvernement de la RDC et celui de la province du Nord-Kivu  n’aménageront  aucun effort pour que les réclamations des peuples Pygmées trouvent gain de cause.

Un nouveau thème et  nouvelles  commémorations

 Cette année, la journée internationale  des peuples autochtones   a été commémorée  sous le  thème «  année  internationale des langues autochtones ». Ce thème est le choix de l’Organisation des Nations Unies, ONU en abrégé  car  ces derniers comptent environ  370 millions des personnes  et vivent  dans plus de 90  pays  au monde bien  qu’ils ne représentent  que 5 % de la population au mondiale. Ils constituent aujourd’hui  15% des individus les plus marginalisés de la planète. Ces peuples  autochtones héritent  d’une grande  diversité linguistique  et culturelle, ainsi  que  des coutumes  et des traditions  ancestrales.  Ils comptent au moins  pas moins  de 5000 cultures  différentes  et parlent  la vaste  majorité  des quelques 7000 langues  de la planète terre.  Malgré leur diversité , la plupart  des peuples  autochtones  partagent  d’importants  points communs,  notamment  les liens  qu’ils entretiennent  avec les terres ancestrales  et leur environnement   de même  que la  volonté de préserver  leur mode  d’organisation , leurs valeurs  culturelles , sociales, économiques  qui  varient  souvent des normes  dominant  dans les sociétés  dans lesquelles  ils vivent. Bien que  pluriels, les peuples  autochtones  partagent les défis  similaires  liés  à la reconnaissance et à la protection  de leurs droits les plus fondamentaux. Depuis des décennies les peuples autochtones demandent leur reconnaissance  de leur identité.  De leur mode de vie,  de leurs terres  territoires et ressources  naturelles, mais malgré  leurs efforts, ils continuent  d’être victimes  des discriminations et d’injustices.

Goma s’est organisée  pour les peuples autochtones

  Notons  que,  La ville de Goma  n’a pas été du reste, plusieurs activités ont été organisées, c’est l’exemple Nord-Kivu,  qui a organisé des différentes activités quant à cette journée. L’antenne de la Dynamique des Groupes des Peuples Autochtones (DGPA) a tenu une journée d’échange à l’hôtel case de départ en regardant sur les rétroviseurs pour  faire un état  de lieu général  de lieu  des peuples autochtones  pygmées  en RDC et  présenter  des recommandations  adressées aux décideurs de  la RDC  en leur  faveur.  Ils ont aussi validé les informations  sur la monographie  des peuples pygmées  en province du Nord-Kivu pour ne citer que ceux-là…. La cérémonie s’est clôturée sans enregistrer au aucun incident  à la satisfactions des participants.

Norbert Mwindulwa.                                   

Input your search keywords and press Enter.