Goma : L’UDPS/Nord-Kivu réarme ses candidats députés

Tous les candidats de l’UDPS à la députation sont à l’école des honorables. Ils apprennent les lois électorales et le respect des principes de jeu démocratique pour être un bon représentant du peuple. Ils l’ont fait savoir à la presse ce samedi 18 Aout  à la grande salle de Kamanzi.
L’UDPS Nord-Kivu est résolument engagé pour aller aux élections en RDC. C’est pourquoi, ce parti cher à Félix Tshilombo Tshisekedi prépare déjà  ses candidats et suppléants pour en découdre  et gagner ces élections. Ces propos sont ceux du  secrétaire général adjoint en charge des stratégies, mobilisation et plan. Rubens Mikindo ne veut pas aligner des novices politiciens à cette course politique, il en parle «  pour être député national ou provincial, on doit savoir comment s’y comporter et connaitre notre parti à fond, son idéologie,  la maitrise de la loi électorale est aussi obligatoire pour un candidat car l’actuelle loi électorale veut que tous les camarades soient solidaires et non se faire la guerre » déclare-t-il en ajoutant que, la voix de son co-équipier politique peut lui permettre de se faire élire. La technique de la compagne électorale n’a pas été du reste. L’UDPS prépare et encadre les tiens à savoir comment amener la compagne électorale avec réussite,  comprend Astrid Bidua Séphora, l’une des candidate  «  la campagne électorale ne demande de fois pas assez d’argents pour l’amener, mais avec des stratégies, l’intelligence et cette formation, on peut la faire avec succès » maitrise-t-elle.  Hors-mi , ces précisions citées, ci-haut, ce parti traditionnel de l’opposition veut  apprendre aux tiens comment un député peut se comporter avant, pendant et après les élections dit l’un d’encadreur du jour, Kulu  Kasay Paul «  un député reste redevable vis-à-vis de sa base durant toute sa vie politique, ils doivent être dignes contrairement à ce que l’on voit dans d’autres formations politiques » déclare-t-il.  Ils ont  insisté sur la probité morale du candidat député qui doit être irréprochable. Par contre, l’UDPS se bat pour mettre hors élections la machine à voter et faire à ce que, les 16% des fictifs soient  nettoyés sur le fichier électoral et faire en sorte que le rapporteur de la CENI, qui représentait jadis, les intérêts de ce parti soit remercié de la CENI,  Inga Paterne, l’ancien journaliste qui a résolu de passer   à l’opposition pour se faire utile  encore à sa  nation nous précisait.
Norbert Mwindulwa

Input your search keywords and press Enter.