Goma : Les médecins non mécanisés manifestent pacifiquement pour réclamer de les remettre dans leurs droits

Le Collectif des médecins de l’Etat Congolais non mécanisés et non alignés  aux risques sous coordination du Nord-Kivu est allé déposer un mémorandum  au gouvernorat de la province ce lundi 29 avril afin de réclamer leur droit. Ils ont adressé ce mémorandum au chef de l’Etat, mais ils ont tout fait pour rencontrer le vice-gouverneur, mais leurs efforts ont été vains.

«  par cette missive, le Collectif des médecins Congolais  non mécanisés et non alignés  à la prime de risque, sous coordination du Nord-Kivu vient déposer auprès de votre haute autorité le mémorandum des revendications de ces membres » déclarent-t-ils en poursuivant que , le président de la République  aurait promis de régulariser leur situation  par le billet  de son directeur de cabinet  le 19 mars  2019 . Dans cette promesse, Félix Tshisekedi  avait émis les vœux d’aligner et mécaniser 4500 nouveaux médecins pour ce mois d’avril en cours.  Une décision que les manifestants ont qualifié de bonne pour un dirigeant de son rang car cela  vise à améliorer le social de nobles et savants médecins  de l’Etat.  Cette décision  peut se répercuter aussi à améliorer la vie  l’ensemble de la population  que le président Tshisekedi dirige et qui constitue pour la plupart son électorat, qui l’a élu  au scrutin du 31  décembre 2018.

Les démarches, bloquées quelque part

 Ces médecins constatent malheureusement que le mécanisme mis en marche pour l’exécution de cette promesse demeure un sujet des blocages récurrents qui entravent de ce fait la vision noble du chef de l’Etat. L’exécution qui devrait améliorer les conditions socioéconomiques  de cette catégorie des employés congolais. C’est la raison qui leur poussé à rappeler le président Félix  que,  la province du Nord- Kivu, une province particulière , qui à son sein comme d’autres provinces des agents irréguliers, elle regorge plus de 500 médecins de l’Etat non alignés et non mécanisés, travaillant ainsi dans des zones des hautes et extrêmes insécurités sans vouloir abandonner la population à leur triste , des populations  qui l’ont  massivement  élu.

Ils sont beaucoup exposés

Au-delà de l’insécurité, il s’est ajouté l’épidémie, la plus mortelle, à l’occurrence celle  de la maladie à virus Ebola. Toutes ces menaces selon ces médecins en colères  devraient justifier leur ’alignement et  mécanisation automatique de tous les médecins du Nord-Kivu à la prime de risque pour sanctionner leur  engagement incomparable et patriotique à travers la lutte contre Ebola pour laquelle, ces vaillants médecins, décimerait toute la province. Ces hommes en blouse blanche pose la question à Félix Tshisekedi, s’il ne trouve pas que ces derniers méritent mieux que cette mécanisation et alignement qu’ils demandent  comme droit légitime ?Ils ont fini par espérer que leur cris d’alarme est arrivé à qui de droit  et ceci, retiendra l’attention particulière du premier citoyen de la RDC.  Dr Nziwa Matiko Patrick, le coordonnateur de cette structure des médecins a tenu à être explicité devant la presse locale et internationale en expliquant leur calvaire. Il faut dire que ces médecins n’ont pas été récit par le gouverneur à l’intérim de la province du Nord-Kivu. Ils ont passé presque toute la journée  devant l’enclos du gouvernorat de la province tentant ainsi  de demander d’être récit par le chef de l’exécutif mais tout cela a été sans succès.

Norbert Mwindulwa

Input your search keywords and press Enter.