Nord-Kivu : Robert Seninga revient de Kinshasa pour évoluer l’application de la décentralisation ; mais beaucoup restent à faire

Le Président de l’Assemblée Provincial revient de Kinshasa pour une mission professionnelle ce dimanche 15 décembre 2019. Robert Seninga dit venir répondre à l’appel de la haute hiérarchie  du pays afin de participer au 2e forum national sur la décentralisation de la RDC. Il estime que tout a été fait pour examiner la décentralisation car un pas a été franchi à ce sens et beaucoup restent à faire.

«  Nous avons fait  l’évaluation de la mise en œuvre de   la décentralisions  13 ans  après, nous constatons qu’il y a quelque chose qui a été faite. Pendant 4 jours, nous avons parlé  de transfert des compétences et des ressources  et voir comment cette décentralisation peut être effective en RDC »  explique-t-il devant la presse. Ce responsable soutient qu’il y a certaines révolutions faites au niveau national qu’il faillait revoir au niveau des provinces de la RDC notamment au niveau urbaine, municipale et locale. A ce sujet  le Chef de l’état Félix Tshisekedi a promis dans son discours de la nation qu’il n’aménagera aucun effort pour  organiser des élections au niveau municipal et local dans nos entités décentralisées.

Il reste encore du chemin sur la rétrocession

 A la question de savoir si,  les Présidents des Assemblées Provinciales  ont eu gain de cause sur la question  de la rétrocession  de 40%  de l’argent réalisé par les provinces. Le Président de l’Assemblée Provinciale, Robert Seninga  pense que : «  quand il y a transfert des compétences, il y aussi transfert des ressources financières. La province du Nord-Kivu représentée dans ces assises et d’autres ont souhait  que le  retenu de ce moyen financier soit faite à la source, mais ils ont été contredite par des provinces  qui ne mobilisent pas assez d’argents dans le trésor public » a-t-il déclaré devant la presse. De ce fait, les provinces n’ayant pas  l’habitude de produire peu en termes des recettes publiques  ont bloqué la volonté de modifier  cette loi  prônant le retenu  à la source.

La lutte doit continuer

 C’est la raison pour laquelle, Robert Seninga réaffirme son engagement d’y revenir prochainement pour faire bouger les choses afin ces finances profitent aux provinces et que la paie des émoluments des élus ne rencontrent  plus assez de problèmes de retard qui ne dit pas son nom.Norbert Mwindulwa    

Input your search keywords and press Enter.