Nord –Kivu : La RDC sort de son silence et dénonce le Rwanda de l’avoir poignardé dans le dos à Runyonyi et Tchanzu

0 Shares

L’armée Rwandaise est prise cette fois-ci,  les mains dans le sac par la captivité de certains de leurs éléments qui ont été désarmés et arrêtés vivants par les FARDC  dans le Rutshuru, précisément à Runyonyi et Tchanzu. Ces deux soldats ont été  présentés  devant la presse  ce  28 mars 2022  au Gouvernorat de la province du Nord-Kivu. Les deux soldats rwandais  mis devant les journalistes  n’ont pas nué le fait.

le Porte-parole du Gouverneur militaire à Goma

Selon le porte-parole du Gouverneur Militaire du Nord-Kivu, le Général de brigade Sylvain Ekenge, les incursions menées  dans la nuit du 27 au 28 mars 2022  par le  groupe rebelle du Mouvement du 23 mars M23, en signé  et leurs attaques  des positions  des FARDC portent la signature  des Forces de la Défense Rwandaise, les RDF. Ces forces de la République sœur du Rwanda appuient les M23  pour attaquer et conquérir des positions de forces loyalistes congolaises dans le territoire de Rutshuru, précisément à Tchanzu et à Runyonyi. Ce responsable l’a dit au cours d’un point de presse organisé ce lundi soir au Gouvernorat de la province du Nord-Kivu.

derrière lui, ce sont les deux captifs rwandais

Cette fois, c’est le Rwanda, le commanditaire!

Le Général de Brigade Sylvain Ekenge parle  de cette énième agression de la part d’un pays frère et ami : « au cours de ces attaques, les FARDC ont mis la main  sur deux militaires  Rwandais  dont l’adjudant Habyarimana Jean-Pierre matricule AP 27779 et le soldat du rang Uwajeneza  Muhindi alias Waje, tous du 65e bataillon de la 402e Brigade d’infanterie des Forces Rwandaises » dénonce-t-il devant un parterre  des journalistes locaux et infernaux.   A  en croire, le porte-parole du Gouverneur Militaire du Nord-Kivu  que,   ceux captifs de guerre  précisent  sans tourner la langue  dans leur poche que : «  le nom de leur unité  et l’identité  de leur commandant de bataillon  et leur brigade d’infanterie. Ils sont de 65e bataillon  et 402e  Brigade  commandés respectivement par le Lieutenant-Colonel Rurindo Joseph et le Général Nkubito Eugene, basés à Jarama, au camp militaire  de Kibungo  au Rwanda »  informent-ils.

les soldats rwandais en captivités dans cette guerre du M23 à Rutshuru/Photos Émergence Plus

Eu égard à ces informations dont les FARDC qualifient  des crédibles et des fiables, les Forces Armées de la RDC s’interrogent sur  le sens  de la mutualisation des efforts  en vue des opérations conjointes  avec l’un de ses partenaires qui ne respecte pas  ses engagements  vis-à-vis  de la RDC, encore moins de sa propre parole lors des échanges entre  leurs leaders à tous les niveaux.

Enième agression du Rwanda

A cet effet, la RDC  soutient que,  le Rwanda vient à nouveau la poignarder dans le’’ dos’’. Le Porte-parole du Gouverneur Constant Ndima  a fini son speech en rassurant ses compatriotes congolais que, nos FARDC  ont pris toutes les dispositions pour rétablir le plus vite que possible, l’autorité de l’Etat à Tchanzu et à Runyonyi.

Que doit faire la population au Nord-Kivu ?

Il ajoute que,  la population du Nord-Kivu  doit à cet effet, adopter une attitude  patriotique, celle de se mobiliser derrière les FARDC  pour bloquer les ennemis de la paix. Le Général Sylvain Ekenge souligne et persiste ‘’ quoi qu’il arrive, les FARDC  ne laisseront aucun centimètre  de son territoire  sous occupation d’une quelconque rébellion’’.

Norbert Mwindulwa   

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.