Kinshasa : La CNJIC –RDC appelle les congolais à bien vouloir accepter la sortie médiatique de Jules Alingeti, exprimant ses sincères regrets

0 Shares

La Coordination Nationale des Jeunes Inter-communautaires de la RDC s’est prononcé en faveur  du mis au point  de la communication du responsable de  l’IGF, Jules Alingeti.  Ce responsable avait tenu des propos relatifs à la Guerre à l’Est de la RDC et dont certains  ont  qualifié d’injuriant. Il vient de regretter d’avoir dit cela, dans ce contexte-là et présente ses excuses à tous.  Des excuses acceptées par la Coordination de la Jeunesse Nationale Inter-communautaire de la RDC.

Pas de commentaire!

La CNJIC -RDC appelle les congolais à savoir  se pardonner pour  ne pas tomber dans le piège des ennemis de la RDC. Il a dit samedi 06 Mai 2022 à Kinshasa. C’était lors d’une réunion qi a été convoquée par son Coordonnateur National Benjamin Musunganya pour analyser le Mea Culpa de Jules Alingeti.  En effet, après avoir suivi l’amande honorable de l’Inspecteur Général de contrôle des Finances, Jules Alingeti  qui  a regretté d’avoir vexé  des milliers congolais  de par ses propos  tenus sur la situation sécuritaire de l’Est de la RDC à partir des Etats Unis d’Amérique : « Je regrette sincèrement l’incompréhension  dont nous avons été victime  de ces propos.

Il s’est reconnu et s’est excusé  

Je les regrette et je partage  également la douleur  de mes compatriotes de l’Est de la RDC qui souffrent des affres de guerre » déclare-t-il en ajoutant qu’ils souffrent des tueries, des viols et  des actes de barbaries. L’Inspecteur Général des Finances, Jules Alingeti  dit partagé sa douleur avec ses concitoyens  de l’Est  et regrette encore que  ses compatriotes aient  été vexés  par ce que  ses propos été sortis  de leur contexte. A cet effet, il  le dit toujours que : « Un texte sans contexte, est un prétexte » a-t-il insisté. La Coordination Nationale des Jeunes Intercommunautaire   pense que, cette déclaration est claire sauf   erreur de  leur  part que leur compatriote Jules Alingeti n’avait pas dans son allocution  de cracher sur  les mémoires de ses frères et sœurs, victimes  des atrocités à l’Est de la République Démocratique du Congo. : « Tout congolais où qu’il soit  a toujours partagé la douleur avec la population de l’Est de la RDC, longtemps déchirée  par des guerres en répétition »  souligne cette organisation citoyenne.

Jules Alingeti se donne aussi pour la RDC

La Coordination Nationale des Jeunes Intercommunautaires de la RDC  dit reconnaitre le combat que mène  jour et nuit Jules Alingeti, celui de traquer  les détourneurs  des deniers publics.  C’est pourquoi , la CNJIC-RDC plaide en faveur de leur compatriote  de bien vouloir  son demande de pardon  et de reconnaissance qui    a été exprimé lors d’une sortie médiatique qu’elle considère de bon sens car disait –elle  mieux se reconnaitre  et arranger les choses dans l’amour du prochain  et la cohabitation pacifique, l’un des objectifs de  la CNJIC-RDC.

Non à la récupération politienne  

Cette structure  informe par la suite que beaucoup de personnes malintentionnées qu’elle qualifie des ennemis de la République  veulent  en profiter pour transformer cette communication de leur manière  dans le souci de nuire à l’intérêt  de la République. : «  Ne tombons pas dans le piège de l’ennemi de la République » ont-ils fait  savoir à la presse et au monde entier car  le vivre ensemble  est plus fort que  la séparation ainsi que les conflits.

Rachid Lutala  depuis Kinshasa  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.