Kinshasa : Jean-Pierre Bemba, écarté de la course ; le MLC menace de quitter le processus électoral

 Ça y ait, la CENI  vient d’annuler la candidature du sénateur Jean-Pierre Bemba Gombo. C’est le rapporteur de cette institution de la République  qui l’a annoncé  ce 24 Aout à Kinshasa. Ils étaient vingt  et cinq personnes inscrites sur la liste provisoire de  la présidentielle du 23 décembre prochain en RDC.
Ils sont restés 19 retenus au total de 25 personnalités qui ont exprimé la volonté de briguer la magistrature suprême en République Démocratique du Congo. La seule candidature qui retient notre curiosité, est celle de Jean-Pierre Bemba Gombo, l’ex- vice-président de la RDC et opposant farouche de Joseph Kabila. Il  a été récemment acquitté par la Cour Pénale Internationale pour crime de guerre et crime contre l’humanité, mais la CENI retient sa condamnation pour subordination des témoins et invalide donc sa candidature. Le Secrétaire Général du Mouvement  de Libération  au Congo s’insurge contre cette  décision,  elle menace de quitter le processus électoral si leur réclamation  ne trouve pas gain de cause , elle en parle au micro de l’émergence plus « ils ont compris que la candidature du sénateur Jean-Pierre Bemba Gombo à la présidentielle fait tremble  Joseph Kabila au point d’instrumentaliser la CENI  envie de l’écarter » déclare-t-elle en poursuivant que, l’injonction a été donnée par une simple lettre du ministre national de la justice. A en croire cette sénatrice, Alexis Tambwe Mwamba, alors ministre de la justice en RDC a sorti une liste des noms des personnalités que , le président Kabila ne veut pas voir postuler  à la présidentielle prochaine en RDC. Elle soutient d’utiliser toutes voies des droits pour réclamer leurs droits. Elle pense que, Jean –Pierre Bemba a été acquitté totalement, mais le gouvernement actuel s’accrocherait sur une infraction  de subordination des témoins qui ne même pas reprise dans la loi électorale congolaise. Le MLC prend le peuple congolais et l’opinion internationale en témoins a –t-elle souligné. Contacté, le ministre Alexis Tambwe s’est réservé de tout commentaire. Il faut dire que la CENI a également annulé les candidatures de trois anciens premiers dont Antoine Gizenga,  Adolphe Muzito et Sammy Badibanga.  Les six candidats à la présidentielle de la RDC ont encore les droits de saisir la Cour Constitutionnelle  dans les 48 heures. La liste définitive de tous les candidats retenus à la présidentielle doit être publiée le 19 septembre prochain.
Lambert Lambe Kevin

Input your search keywords and press Enter.