Goma : Trois morts et deux brulés graves, bilan d’un incendie criminel à Ndosho

Un incendie criminel s’est produit sur l’avenue  Rwasama, au quartier  Ndosho, dans les périphéries de la ville de Goma dans la nuit du 14Aout causant ainsi  la mort de trois enfants d’une même famille. Ces victimes sont deux filles et un petit garçon, Asifwe et Alice  et Frank Babunga.
Tout est partie de coups et blessures leurs infligés  par une fille  répondant au nom de Prisca. Une voisine de la famille victime. Cette jeune fille a infligé des coups  à ses victimes à l’absence de leurs parents. Ces enfants tués seraient accusés par leurs bourreaux pour voyourisme.  Aussitôt arrivés très soir à la maison, les parents des victimes ont retrouvé leurs enfants dans un état critique. Ils étaient cinq au total  dont leurs âges varient entre 3 et 6 ans.  Les parents des victimes ont résolu d’informer la situation au chef de quartier  en enfermant les victimes dans la maison.
Dans peu de temps, tout est partie en fumé
En peu des minutes, le bâtiment abritant trois ménages appris feu et  les enfants ont été consumés par ce feu sous le regard passif de leurs voisins en conflit ainsi que leurs biens de valeurs parties en fumés. On revient sur le témoignage  du père des victimes, constant Kamulumhé  Babunga «   depuis que sommes de retour du travail avec ma femme, nous avons trouvé, l’un des enfants brulés,  nous a informé qu’Asksante a été sauvagement abattu y compris Severin pour  l’avoir vigilé la fille de voisin  lorsqu’elle prenne la douche » explique-t-il en  qu’elle nous mis dans leur maison et nous châtié  comme des sauvages. Ces enfants victimes présentaient déjà des signes d’hématomes au niveau de leurs têtes, c’est la  raison pour laquelle, leur père a voulu qu’ils soient conduits au centre hospitalier très proche pour  une radiologie. Ils vont juger  bon d’en informer  le chef du quartier et à ce petit espace des minutes leur maison  sera incendiée pourtant il n’y avait pas du feu  souligne le père des victimes. Interrogé, le chef d’avenue Vincent  Binawa confirmé le fait, mais il  dit ignore l’origine  de cet incendie «  cet incident malheureux  qui vient de se produire, les voisins qui ont également perdu leurs biens disent être surpris de ce feu dont ils ne maitrisent pas son origine » déclare-t-il.
L’autorité pense que,  c’est un crime
Pour le bourgmestre de la commune de Karisimbi, c’est un incendie criminel et appelle les parents à la vigilance, Brigitte Bahiki  rassure que les enquêtes sont en cours  pour déterminer le mobile  de cet acte qu’elle qualifie d’Ignoble.  Il faut dire que, la présumé criminelle est aux arrêts avec ses parents, au sous commissariat de la police de  Rwasama. C’est sous une  grande consternation et tristesse  que,  la lavée des trois corps est intervenue après le constant des services compétents  en présence de l’autorité communale. Les deux enfants qui ont eu la vie sauve par miracle de Dieu sont internés à une clinique de la place où ils poursuivent des soins appropriés.
Norbert Mwindulwa

Input your search keywords and press Enter.