Goma : L’église anglicane appelle les journalistes à jouer leur rôle d’informateur et formateur de masse pour sensibiliser la communauté dans la lutte contre la 3e vague de COVID-19

Au total 40 journalistes apprennent de nouvelles techniques de communication  pour rendre efficace leur message de  sensibilisation  afin de prévenir la population contre  la pandémie à COVID-19  en RCD. Ces  journalistes  réunissent des intelligences ensemble pour voir comment concevoir ces  nouveaux messages ciblés pour faire bloc à cette troisième vague de la COVID-19.

Cette formation  se tient  dans les installations de la Cathédrale Saint Paul   de l’église Anglicane du Congo  sous la supervision    du vicaire Général  de cette église, Rev. Martin Gordon Accompagné  par le responsable de cette église en province en charge de l’éducation.  Selon les organisateurs, c’est un atelier d’évaluation des messages ciblés  diffusés où  ces journalistes réfléchissent sur ces messages et cela  en deux vacations, 20 se sont réunis pour la vacation  jour et vingt autres pour la vacation soir. Pour le rapport de  la Division Provinciale de la Santé au Nord-Kivu,   des donnés cumulés depuis le début  de la pandémie de la COVID-19  renseignent que la capitale de notre pays, la RDC,  Kinshasa demeure la ville, la plus touchée  de cette maladie fatale. Cela,  avec 70% du total des cas des contaminations  de cette maladie. A cet effet, la Province du Nord-Kivu se figure en deuxième position  de ces circulations et contaminations  de la COVID-19  avec à la clé 9%, Haut Katanga en a 6,5% pour ne citer celles-là.

La COVID-19 reste très contagieuse

Etant donné que cette maladie est très contagieuse et peut se transmettre des personnes en personne, c’est la raison de plus que  ces responsables  de cette églises font bien de  leur mieux pour voir  comment rendre efficace cette sensibilisation et faire en sorte que la population  s’en approprie. Au-delà  de tous ceux-ci, l’avènement de l’éruption volcanique de Nyiragongo  du 22 mai  dernier à exacerber cette situation  poussant ainsi 400 milles habitants à quitter  la ville de Goma  dans le but de se protéger contre ce volcan. le Révérend Gordon  souligne  ainsi,  par le fait que les  deux communes dont celle de Karisimbi et de Goma  ont été touchée  par ces contaminations pendant que les populations évacuaient la ville sans ternir compte  de ces mesures barrière éditées par les autorités  sanitaires et politiques.il estime qu’il est  impérieux de renforcer les chevaliers de la plume et des micros en compétence  dans le but de sensibiliser  à nouveau  et faire bloc à ces contaminations.

Des autorités ont fait leur part dans tout ça

C’est d’ailleurs, la raison pour laquelle de  nouvelles mesures ont été annoncées par le Président de la République Félix Tshisekedi. C’est notamment  les écoles et universités restent ouvertes, les boites nuits, fermées pendant 15 jours  et réactivé le couvre-feu, des rassemblements interdits,  les églises se sont  exigées de réduire leur nombre des participants.  Par ailleurs, le responsable en charge  de l’Education de l’église Anglicane  au Nord –Kivu, Joseph Nyembo  a souhaité au cours de son speech  que la population puisse  continuer à respecter ces mesures barrières, mais aussi se vacciner  contre cette pandémie,  une manière très efficace  selon lui pour empêcher l’intensification des contaminations.

L’église anglicane est déterminée à lutter contre la COVID-19

C’est dans ce contexte que leur église devrait mettre en œuvre le projet  ‘’ contribution à la prévention  au contrôle  de l’infection du COVID-19’’ dans les provinces du Nord et Sud-Kivu. «  chers journalistes étant stratégiquement mieux placés  pour informer nos communautés , vous devez vulgariser de nouveaux  messages de sensibilisation dans le but de mettre fin  aux rumeurs  frisant de partout dans notre société  » insiste  Joseph Nyembo et d’ajouter , surtout pendant cette troisième vague  de cette Pandemenie à COVID-19. Il  soutient  que cette pandémie continue à faire gaffe en RDC et particulièrement à Goma. Il a ainsi appelé les journalistes présents à apporter  leur contribution au travers ces assises de deux jours en conservant,  élaborant et validant ces messages de sensibilisation pour notre communauté.  Faisant ainsi, les journalistes joueront leur rôle des formateurs et informateurs de masse  dans la lutte contre la troisième vague mortelle de la COVID-19.

Norbert Mwindulwa

 

Input your search keywords and press Enter.