Goma : La FMKC relativise le refus de l’atterrissage du Jet de Moïse Katumbi, mais Patrick Mundeke hausse le ton

L’arrivée du Coordonnateur de la plateforme politique Moïse Katumbi n’a pas eu lieu ce dimanche 26 mai encours à Goma. Attendu par un marin humain, des milliers  des militants à l’aéroport de Goma et d’autres au stade Afia, habillés en noir et blanc, couleur préférée de leader charismatique  mais les autorités de l’aviation civile congolaises n’ont pas donné l’ordre  d’atterrissage de l’appareil du Charman, l’ex-gouverneur de la province du Katanga.

les militants en attente de leur leader politique sans relâche

FMKC minimise ce refus

Toutefois, La Fondation Moïse Katumbi Chapwe /Goma  dépassionne ce refus considéré de politique par plus d’un  militant d’Ensemble pour le Changement. Alain Lumbala est son charge des affaires extérieur de FMKC, il en explique  en ce terme « nous louons l’éternel pour son arrivée au pays et confirmons aux peuples congolais, le président Moïse Katumbi finira par arrivé sur Goma, nous ne sommes dessus qu’il ne soit pas arrivé à Goma malgré toute cette mobilisation » déclare-t-il en poursuivant qu’il y a eu un petit souci par rapport à son programme car il semblerait que  l’agenda de Moïse Katumbi a été surchargé. C’est  la raison qui pousse ce politicien qui a fait son nom par ses interventions sur des médias du Nord-Kivu, de supplier les militants de revenir accueillir leur  au travers un nouveau programme qui leur sera donné par les responsables politique de la plateforme Ensemble pour le Changement.

Moïse Katumbi, bloqué quelque part

 Par ailleurs, le conseiller en matière de la jeunesse de Moïse Katumbi a fustigé, le fait que les autorités congolaise n’ont pas donné un accord pour le décollage et l’atterrissage de l’avion du Charman sur Goma, Patrick Mundeke n’est pas allé par  quatre chemins, il donne son désarroi « messieurs et dames de la presse, nous constatons ensemble avec une amertume, le recommencement des blocages politiciens dans les démarches démocratiques. Nous nous sommes battus pour l’alternance et la démocratie, nous voici une fois de plus en train de retomber dans les éternités » dénonce-t-il en poursuivant qu’ils recommencent la même chose, chaque fois qu’ils ont l’espoir d’avancer  de l’avant. Il fustige que,  le Jet de son chef ne soit permis d’atterrir à Goma pour des raisons qu’ils ignorent encore.  Il condamne cette nouvelle manière de la présidence de la République de donner des autorisations d’atterrissages et décollages des avions en violation des lois de la RDC. Patrick Mundeke a finalement comparé Félix Tshisekedi à son prédécesseur Joseph Kabila, qui pour lui,  n’ont pas assez des différences.

Norbert Mwindulwa

Input your search keywords and press Enter.