NK-Goma : Alain Lumbala, un candidat à la provinciale plein d’avenirs

« Nous sommes venus à la CENI pour participer  au processus électoral encours donc exécuté notre devoir civique, celui de se faire élire pour que ce congo ait un nouveau souffle avec une nouvelle l’énergie de la jeunesse » déclare-t-il. Monsieur Alain Lumbala est venu déposer sa candidature ce mardi 10 juin en cours pour le compte   du Parti Des Travailleurs en sigle PDT, un parti de l’opposition politique congolaise qui aspire à un congo nouveau par une alternance au pouvoir  à la tête de la RDC. La trentaine révolue  croit déjà à ces élections même si,  beaucoup parmi les populations  soutiennent que ce processus électoral risquerait de s’arrêter à un niveau donné avant que cela n’aboutisse. C’est pourquoi Alain Lumbala  dit vouloir se battre pour  un congo émergent, libre et transparent «  je crois que nous devons nous battre pour que ce pays ait des institutions fortes et non des hommes forts, c’est la raison de plus qui me  motive de venir participer à la gestion de la chose publique malgré mon jeune âge » insiste-t-il. Quant à la crédibilité de la machine à voter,  Alain Lumbala  renvoie les congolais à soutenir la démonstration faite par  du professeur John Malala, un plausible candidat à la présidentielle du 23 décembre prochain qui a  donné des analyses  très pointues sur les faiblesses de la machine à voter. Il pense que le dépôt de sa candidature constitue un acte de bonne foi pour que ce processus ait jusqu’au bout afin d’obtenir un nouveau président de la République  à la fin de cette année.  Il ajoute que, si la machine à voter est adoptée par la CENI,  cette dernière doit prouver aux acteurs politiques et à la population congolaise qu’elle est réellement fiable. Selon toujours lui, il  vaut mieux une meilleure fin de ce processus qu’un mauvais début. Alain Lumbala lance un message particulier à la population congolaise en général et à la jeunesse en particulier, de venir participer à ce processus électoral car il est d’abord congolais et non étranger. Leurs voix, une expression de la volonté à changer les choses, doit contribuer à la construction du pays par l’expression aux urnes pour  le changement tant  voulu par les congolais de la RDC.
Norbert Mwindulwa

Input your search keywords and press Enter.