Lubero : la population craint une éventuelle attaque des miliciens NDC/R

 Les opérations militaires lancées il ya de cela deux jours  à l’ouest du territoire de Lubero se poursuivent. Les FARDC avancent vers  Kitowa, l’un des quartiers généraux de (NDC /R) du chef rebelle Guidon.  De l’autre côté,  un vent  de panique  gagne les habitants de Bunyantenge  à 60 km au sud de Kasuho.  Cette population craigne une éventuelle  attaque et pillage.
Des sources d’une de foi,  après la reprise de  Kaheri et Kasuho dans la région par les FARDC. L’armée régulière avancerait vers Kitoha ou se serait retranché les hommes de Guidon. A Bunyantenge par ailleurs,  c’est une panique totale dans  ce village situé à 60 Km au sud de Kasuho.  Une source de la  société civile informe que,  la population passe la nuit dans la brousse depuis cela deux jours en craignant une éventuelle attaque  des milices du NDC/R. A en croire le porte-parole militaire de Sokala1, l’armée régulière reste déterminé à en finir avec le mai mai  du territoire de Lubero. Marc Azukayi souligne que,  les FARDC réduisent  au moins 50% de la capacité de nuisances de ces miliciens. Il confirme que, plusieurs localités  de l’Est de Lubero jadis bastion de Mai mai sont sous le contrôle de forces loyalistes depuis quelques mois.  Cet officier de FARDC plaide pour la collaboration entre les FARDC et la population afin de les soutenir  que la neutralisation des groupes armés soit chose faite.  De son côté, l’administrateur du territoire de Lubero annonce le déploiement  de la police congolaise et des agents administratifs dans le but de restaurer l’autorité de l’état
Patrick Félix Abely

Input your search keywords and press Enter.