Beni: La MONUSCO, dans le collimateur de la population ; elle se dit très préoccupée

La Mission Onusienne en République Démocratique du Congo dit très  touchée par les attaques ciblées  de la part de la population visant ainsi  ses installations et  ses biens  matériels dans la ville de Beni depuis cela  quelques jours. Des attaques qui risqueraient d’impacter  négativement sur le travail de la MONUSCO ont  affirmé  Omar Abou,  le Chef de bureau MONUSCO à  Beni. «  La MONUSCO  dit comprendre la frustration de la population par rapport à ce qu’elle subit. Mais je ne comprends pas qu’on puisse s’attaquer à nos installations, à nos véhicules, à notre personnel, ce qui nous empêcherait de prévenir ou réagir aux massacres » déclare-t-il  en poursuivant,  Si on nous demande de travailler, il faudrait qu’on ait les pleines capacités de nos moyens pour pouvoir le faire mieux. Sinon, en faisant ceux-ci, on est en train  d’aider  aussi des  certaines    d’ADF dissimilés  dans le territoire- a-t-il- martelé.   Ce responsable de la Mission  de paix en RDC  a ainsi  lancé un appel à la population au calme en vue de faciliter  le bon déroulement des opérations militaires des FARDC accompagnée par son allié naturel, la Monusco. « J’appelle donc tout un chacun au calme pour que,  la sérénité revienne et qu’on puisse continuer à exécuter notre mandat en soutenant les FARDC, avec bien entendu, le soutien  en termes de collaboration de la Population » a ajouté MONUSCO au travers son compte Twitter.  Cette déclaration intervient dans un contexte où la population accuse  la MONUSCO de ne rien faire pour arrêter le festival des  massacres en ville et territoire de  Beni. Au bout de d’une semaine, on dénombre au moins   des dizaines de morts occasionnés par  ce climat d’insécurités causé par les présumés rebelles ADF.

Barak MUNYAMPFURA Héritier

Input your search keywords and press Enter.