Nord-Kivu : l’intolérable Business au tour des enlèvements ciblés, Josué Masudi, menacé d’être enlevé par des ‘’inconnues’’

0 Shares

Un mois après l’inauguration du bâtiment de l’INPP financé par l’Agence Japonaise pour la Coopération Internationale, AJICA en sigle, ce 17 Mai 2015 à Goma. Le Directeur Provincial de l’INPP est menacé de payer 10 mille dollars Américains sinon, ils s’en prendront à sa vie.  Josué Masudi l’a dénoncé lors d’un point de presse organisé ce jour à son bureau de service à Goma.

« Je suis allé porter plainte contre les inconnues  car des numéros inconnus m’appellent pour m’exiger de payer de l’argent  pour des causes que je ne connaisse pas du tout.  Ces gens pensent que j’ai beaucoup d’argents, j’aurais gagné ceci pour le financement de notre bâtiment de service » se désole-t-il. En réalité Mr Josué Masudi  est un fonctionnaire de l’Etat congolais à part entière ,mais  des personnes de mauvaise foi, spécialisées dans les kidnapping ciblés et des tueurs en gage  pensent qu’il a beaucoup de moyens financiers et pour se faire , ils doivent l’intimider, la harceler  afin d’obtenir  de l’argent , même ceux, mis  à la dépense  de la construction  du nouveau bâtiment de l’Institut National de la Préparation Professionnelle de Goma.

Les enlèvements, dénoncés par les ONG D

Par ailleurs, la Société Civile et les Organisations de  Défense des Droits de l’homme  ne cessent de déplorer  ces actes ignobles qui n’épargnent personne  dans la ville de Goma et ses environs. En effet, des personnes armées non identifiés kidnappent  des enfants, hommes et femmes en exigeant ainsi  le paiement de rançon exorbitante que souvent,  les victimes  ne sont pas à mesure  de payer.  Car selon notre  source, la plupart de ces populations vivent de l’agriculture, de petit commerce  et d’autres, sont des fonctionnaires de l’Etat qui,  leurs salaires mensuels ne peuvent pas atteindre 1000 dollars Américains, quel que soit les postes qu’ils occupent.

La Synergie  des Jeunes pour le Développement et les Droits Humains (SJDDH) à Goma  a lancé un cris  de cœur  face à l’implication de certains  agents  de l’ordre  dans  les cas des Kidnapping  en plein essor  dans la ville  touristique de Goma.  Karpate Tulinabo , le Coordonnateur d’ADEC DDH-RDC  , l’une  des organisations  membres  de cette synergie  des  Jeunes  pour le Développement  et les Droits Humains (SJDDH) déclare avoir posséder suffisamment  des preuves démontrant  l’implication  de certains de ces agents et cadres  de sécurité dans ce sale business d’enlèvement ciblé : « Nos enquêtes prouvent d’à suffisance l’implication  de certains éléments de l’ordre  et de sécurité dans ces actes de barbarie humaine.  Ces agents trahissent  le serment de leur carrière en participant à des enlèvements ou des massacres à l’encontre  des populations civiles sans défense » a-t-il dénoncé.

Des gens perdent leur vie dans ces kidnappings

Les ossements de cinq  enfants ont été retrouvés à Kibwette ville, nouvelle cité situé en territoire de Nyiragongo. Prisent par la colère, les populations ont démoli des maisons appartenant aux proches des présumés kidnappeurs. Ces victimes avaient l’âge varié de  7 et 17 ans en Avril 2015. Dans un communiqué de presse  datant du 02 Mai 2015 la synergie SJDDH  demande au Général  chargé des opérations SOKOLA II d’imposer l’ordre et la discipline  dans l’Armée Congolaise et cela, pour éradiquer l’impunité régnant  au sein  des unités des FARDC qui selon lui, encouragent ces pratiques scandaleuses.

La réponse des FARDC n’a pas tardé car  le Major Guillaume Ndjike Kaiko, porte-parole de 34e région militaire  soutient que,  les éléments des groupes armés  opèrent en tenue civile pour tuer, enlevé et semer des troubles  contre la population civile. : «  Le mobile pour lequel, ils passent  à ces actes n’est pas encore connu,  mais je vous rassure que, les enquêtes se poursuivront pour mettre hors d’Etat de nuire  ces malfrats ».

Des populations, dans la cible des ravisseurs

IL faut dire que le Directeur Josué Masudi n’est pas seul dans le viseur des Kidnappeurs à Goma, il ya  une semaine, le Directeur Provincial de la Régie des Voies Aériennes du Nord-Kivu,  Delphin Kasole a été victime de ces genres de menaces, ils étaient en train d’exiger  de débourser 20 mille dollars Américains faute de quoi, il verra ce qui lui sera arrivé. Il avait de même dénonce ce qu’il a qualifié d’acharnement contre sa personnalité. Cette même histoire a frappé la porte de l’opérateur économique Bon Samaritain Kambale qui s’est vit enlevé et porte disparu  pendant 15 jours. Sa famille a dû payer  sa rançon pour recouvre sa liberté. Depuis lors, Bon Samaritain a préféré  d’amener ses activités lucratives en province Orientale à  environ 1000 Kilométrés de Goma où il vit en sécurité.

Norbert Mwindulwa  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.