Nord-Kivu : La Présidence Nationale de la Jeunesse Intercommunautaire sensibilise la Barza et la Jeunesse entre communautés en faveur du programme PDDRC-S

0 Shares

La Barza intercommunautaire élargie  à la jeunesse intercommunautaire sont appelés  a appuyer les actions  du programme PDDRC-S  du  Coordonnateur National Tommy Tambwe. Une réunion importante leur a été  organisée pour  que les objectifs  de ce programme précité soit une réussite.  C’est l’œuvre du Président  National de la Jeunesse Intercommunalité Benjamin Musunganya. C’était organisé à l’hôtel Bakanja  de Goma  à la satisfaction de tous.

en photo souvenir avec les représentants des communautés du Nord-Kivu à Goma

Selon le Président National de la Jeunesse Inter-communautaire, Benjamin Musunganyi qui a convié les représentants  de toutes les communautés   du Nord-Kivu  à accompagner  les activités sur la paix et la cohabitation  pacifique entre les communautés     de sa province natale. Il ne sait pas limité à ce niveau, le patron   de la Jeunesse Inter-communautaire  en RDC  a sollicité à ses pères   de  voir dans quelle manière ils peuvent accompagner le Programme de Désarmement, Démobilisation Réinsertion Communautaire et Stabilisation  en sigle PDDRC-S. : « Déjà 6 mois  depuis que,  Son Excellence Président de la République , Félix Tshisekedi a nommé  le Coordonnateur du PDDRC-S , Tommy  Tambwe Ushindi , qui a déjà entrepris des démarches dans ce sens afin  d’appeler les groupes armés à se rendre volontairement » déclare-t-il en poursuivant qu’il  salue  tous ses efforts entrepris et pense que, toute la population du Nord-Kivu devra accompagner ce programme pour pacifier  leur province et arriver au développement intégrale de  toute la province via la

pas de commentaire!

paix.

Appel à l’adhésion massive du PDDRC-S

Dans les mêmes vaines,  Théophile Ruremesha , un notable  de Goma  ayant  été invité  et participé à cette réunion  de mobilisation soutient que, les groupes armés  se trouvant dans les provinces   insécurisées sont    en caractère tribalo-ethnique , c’est la raison pour laquelle, il  félicite les démarche du Président National de la Jeunesse Intercommunautaire qui veut à ce que, chaque président   de communauté puisse   appeler les tiens  à  adhérer  sur l’idéologie  du PDDRC-S, celui du chef de l’Etat   afin  de  donner la paix  à nos concitoyens dans nos provinces. : «  Les jeunes  sont parfois manipulés  et se retrouvent dans la brousse,   disent qu’ils sont en train de protéger  leurs communautés respectives  et ces leaders d’opinions qui sont leurs présidents  communautaires ont le pouvoir de les convaincre à opter de quitter la brousse et venir dans leurs familles  pour participer  à l’émergence de notre pays, la RDC »  insiste-t-il .

La paix va ensemble avec le Développement

tout est dit sur l’image

Certes, la paix  est la signification du développement pour  nos interlocuteurs, c’est pourquoi, ils appellent collégialement ces jeunes ayant élus domicile dans la brousse, d’y  quitter et embrasser le processus déjà  amorcé, du PDDRC-S.  De leurs côtes , les présidents de toutes les communautés du Nord-Kivu , conviés à ces assises  ont salué la démarches   de la Jeunesse Intercommunautaire  et ont promis  de faire bien de leur mieux  pour  donner un coup de pousse à la réussite de ce programme. C’est à l’occurrence, le président de la communauté Tutsi  du Nord-Kivu, le Sénateur honoraire  David Karambi Fati qui affirme qu’ils sont heureux de participer à cette réunion et  sa communauté est prête pour participer à la reconquête de la paix au Nord-Kivu en particulier et en général, en RDC. : «  Nous sommes prêts à accompagner le Chef de l’Etat sur cette démarche de la paix, devenue une denrée rare  dans notre pays et  nous allons nous  y investir pour que la paix soit vécue  au quotidien  dans notre province »  promet-t-il en poursuivant que, sa communauté Tutsi  est victime de cette insécurité en même temps qu’elle est vilipendée  et traitée d’être en mèche avec le mouvement  des rebelles du M23.  Celui-ci pense qu’ils en savaient rien sur le M23  car étant dans les oubliettes  de l’Etat Congolais depuis 2013, malheureusement  que,  sa communauté n’est pas  vue d’un bon œil à cause de cette nouvelle incursion du M23.  Cet homme d’Etat ajoute  que,   sa communauté est  rangée  derrière nos FARDC  et leur promet tous le soutien possible qu’ils auront besoin pour faire rétablir la paix à l’Est de la RDC.  David Karambi a fini   son mot en appelant d’autres communautés  du Nord-Kivu à vivre ensemble  et à les rappelant  que,   personne n’a choisi  son appartenance tribalo-ethnique , moins encore sa patrie  d’où l’importance de  la cohabitation pacifique, qui  est plus que nécessaire pour arriver à la paix   et passer au développement dans  notre pays : «  Tenons –nous la main dans la main pour atteindre le développement de notre cher pays  en accompagnant la vision du Chef de l’Etat » ,souhaite-t-il.

Norbert Mwindulwa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.