Walikale : La LUCHA dénonce des récréments sélectifs en faveur des écoles privées et des détournements des salaires des enseignants par la directionnel de SECOPE de NKASA en défaveur écoles publiques

Selon le Mouvement Citoyen Lutte pour le Changement Walikale, qui point du doigt  personnellement le Chef d’Antenne  du SECOPE de NKASA, Mr Burongo Bantea Crispin, qui selon elle continue à commettre  des actes répréhensifs  contre  certaines écoles de l’Etat  au profit des écoles privées. Ceci dans le but  d’amasser de l’argent derrière ces écoles privées.  LUCHA fustige aussi le fait que, Mr Crispin Burongo  se distingue depuis un certain temps par des détournements  des salaires des enseignants  et  rançonne des enseignants  des écoles EP. ZEBEDEE, KALENGA, LUBILI  en les exigeant des frais  de récemment de leur contrôle physique  en vue de probablement alignement de paie  de ces enseignants  tout prochainement.

Des détournements, signalés

A cet effet, des sources concordantes  parlent que, Crispin Burongo  a détourné  trois millions des francs congolais  qui ont été destinés à  la paie de ces pauvres professionnel des craies. C’était selon la LUCHA, une prime que devait toucher ces derniers aux mois d’octobre, novembre et décembre 2020    en territoire de Walikale.  Cette même pratique a été faite par cette autorité scolaire  dans des écoles primaires de Kalenga et Lubili.  La LUCHA antenne de Walikale  dénonce également dans leur déclaration  , le fait  que le SECOPE  de Nkasa  a confisqué  400 000FC  destinés aux frais de fonctionnent de l’EP ZEBEDEE au mois de janvier dernier, la production de faux documents  dans le but d’organiser un recrutement fomenté des toutes les pièces  d’un enseignant de l’école précitée en l’exigeant  une commission pour son affectation.

Il usurpe le pouvoir, Crispin

Ce Chef d’Antenne  s’est aussi fait  passé pour le gestionnaire   de l’EP ZEBEDEE brandissant son numéro de matricule : 6169483. Crispin  est également accusé  d’intimider toute personne qui veut lever son doigt pour lui recadrer, il lui menace de mort, c’est le cas  du Chef de l’Etablissement de l’EP Zebedée. Cet état de chose selon la LUCHA Walikale ne peut pas faciliter la gratuité de l’enseignement  qu’instaure, le Président de la République,  Félix Tshisekedi   dans les écoles de l’Etat. La LUCHA a conclu leur déclaration en appelant la justice via l’Etat de droits, une pensée politique de Félix Tshisekedi à s’investir de ces problèmes,  mener des enquêtes et remettre dans leurs droits ces pauvres enseignants. Que l’auditeur militaire de Walikale  qui s’occupe actuellement de ce dossier à l’instruction  de pouvoir matérialiser  le vœu  du Chef de l’Etat et  Juge suprême de la République, Félix Tshisekedi.

André Bunakima Lukoo depuis Walikale

Input your search keywords and press Enter.