Rutshuru : Le Mwami Jean-Baptiste Ndeze dit non la révisitassion de la taxe sur stationnement au poste transfrontalier de Bunagana

0 Shares

 Le Mwami Jean –Batiste Ndeze dénonce des députés provinciaux affairistes, profiteurs de leur proximité  avec les autorités pour se tailler les morceaux d’avantages au détriment de la population. Ces députés et leurs collègues propriétaires des camions  protestent la signature du budget 2022  fixant ce prix de la taxe sur  stationnement à la frontière de Bunagana. Ils l’avaient dit le 11 mai 2022 au Conseiller Principal du Gouverneur en charge des transports et voies de communication, le Général de Brigade Danny.

Pas de commentaire!

Le Mwami Jean-Baptiste Ndeze Katurebe, le grand Chef coutumier  de la chefferie  de Bwisha  est venu répondre à l’invitation des autorités provinciales sur la taxe de parking dont certains députés provinciaux en congé  l’ont accusé d’avoir doubler le prix. C’était ce vendredi  13 mai 2022 au Gouvernorat de la province du Nord-Kivu. En effet, certains députés provinciaux accompagnés des  transporteurs ont contesté la signature du budget territoriale de 2022, un budget fixant le  prix tarifaire du passage de ces véhicules commerciaux sur le poste transfrontalier de Bunagana.

les Camionneurs parlent aussi

Les élus en congés  ne jurent qu’à la diminution de cette taxe

Les Députés Provinciaux  en congés Sambuka et Simba Komayombi  ont soutenu que,  cette taxe du territoire de Rutshuru dont   tous sont natifs,  soit réduite à 50%  pour leur permettre de mieux travailler. Ces derniers sont venus avec  le document signé en 2021 par le Gouverneur en congé Nzanzu Kasivita  et  veulent  que,  le même montant soit maintenu ou à défaut qu’il  soit revu  à la basse  d’une moitié.

Chose que le Mwami Jean-Baptiste Ndeze  ne parvient pas à comprendre l’égoïsme qui caractère  certains de fils du terroir  car disait-t-il , chaque année , les Entités  Territoriales Décentralisées fixent  un nouveau budget  à travers la conférence budgétaire : «  Le Budget de 2021 n’est pas celui de 2022 car il est fixé selon  certains éléments et études minutieuse de faisabilité  en termes des dépenses et recettes  de nos   territoires. Donc, nous sommes venus montrer à l’autorité ce dont elle nous avait demandé de faire et avons réellement fait » s’explique-t-il en poursuivant qu’il ne comprend pas la réaction de ces élus  qui savent bien que,  les mouvements sont quasiment en baisse sur ce poste transfrontalier de Bunagana avec  l’activisme du M23  depuis,   cela  le 28  mars 2022.

Rabattre cette taxe  serait rendre la tâche lourde à ce  territoire

L’une de leurs taxes , la plus importante de toutes d’ailleurs,  est à l’arrêt , une chose qui impacte négativement  sur les finances  et le bon fonctionnement du territoire de Rutshuru pourtant l’autorité coutumière a l’obligation en ce temps de guerre et mouvement des population  d’aider de temps en autre  les populations en déplacement pour leur survie : «  Imaginez-vous  le territoire est en détresse , c’est en ce moment-là que les députés affairistes en congés  exigent de nous rabaisser dans la collecte de nos  recettes en lieu et place de soutenir la population qui les a élu et qui est en difficulté, ils ne regardent que leurs intérêts égoïstes » se désole-t-il et d’ajouter que cette taxe sur stationnement devrait permettre  la chefferie de Bwisha   de venir en aide de sa population.  C’est pourquoi, ce grand Chef coutumier trouve la réaction  de  ce qu’il a qualifié des politiciens affairistes  de retable  car avec les moyens que tout le monde connait qu’ils ont  à leur possession, ils devront épauler leur territoire natal en lieu et place de l’affaiblir.  Ce responsable coutumier regrette que dans nos assemblées nationales que provinciales qu’il  y ait  des docteurs, avocats , mais dans le cas présent , la RDC a affaire à des députés commerçants, affairistes qui se sont lancés dans la politique pour défendre leurs intérêts  égoïstes ou encore acquérir des avantages extralégaux , c’est très grave  a ajouté le Mwami Jean-Baptiste Ndeze : « C’est gravissime qu’on acquiert une certaine notoriété pour défendre les intérêts de votre entité, de la population en difficulté, mais vous , vous défendez d’abord  les votre , ils sont –là pour se taillés de  petits morceaux d’avantages  à partir  du moment où vous êtes près de l’autorité, c’est fort dommage et regrettons très fortement de ces genres d’élus »  lâche-t-il .

Norbert Mwindulwa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.