RDC: Hon. Josué Mufula pour Mzee Kabila : « c’est une étoile filante, une figure de proue du nationaliste congolais à l’instar de Patrice Lumumba »

0 Shares

La RDC  dans la nécessité d’une prise de conscience, de reprogrammer le stéréotype de la jeunesse pour se reconstruire a prôné Mzee Laurent Kabila, c’est une affirmation  du Député National Josué Mufula, l’un des races des  soldats du peuple qui nous  reste dans la chambre basse du parlement de la RDC.
Le peuple congolais se rappelle chaque 16 janvier de l’année, le héros national Mzee Laurent Désiré Kabila animé par un esprit nationaliste, qui a milité pour se débarrasser de tous les alliés malhonnêtes poussés par les puissances impérialistes. Ce héros national qui a vécu un environnement hostile, ne  l’ayant pas permis de concrétiser ses idéologies pour faire de la RDC la gâchette du revolver pour le développement de toute  l’Afrique soutient l’élu de Goma, Josué Mufula comme plus d’un congolais également. Sa vocation, sa vision ont laissé de beaux souvenirs et de bonnes bases révolutionnaires, démocratiques et  du développement  pour des

il est en train de plaider pour son peuple, la population de Goma


générations actuelles.
Laurent Désiré,  un modèle  pour tous

Pour l’honorable Josué Mafula, Mzee Laurent Désiré Kabila : « est une étoile filante, une figure de proue du nationalisme congolais à l’instar de Emery Patrice Emery  Lumumba »réaffirme-t-il. Cet élu national de la circonscription de Goma  garde de ce héros des valeurs républicaines qu’il faut transmettre aux générations futures pour bâtir un pays plus beau qu’avant donc  la République Démocratique du Congo
La conscience collective a été son cheval de bataille
 
Mzee Laurent Désiré Kabila a prêché la conscience collective dans les chefs des congolais et  poussé ces derniers à partager autour d’une même table des questions liées au développement de notre pays. Le Député National Josué Mafula et l’un de ceux-là qui ont servi aux côtés de Mzee Kabila. Il  a rappelé que,  ce monument congolais, a, dans son idéologie politique : «  encouragé les congolais à se reconnaître afin de se faire confiance, se comprendre et construire le pays dans l’ensemble sans mettre de côté l’appui des étrangers avec qui,  nous devons dialoguer dans l’intérêt de tous »  se rappelle-t-il comme si c’était hier
La jeunesse un avenir pour une nation
 
Au-delà de cette collaboration qui devrait caractériser le peuple congolais, l’honorable Josué Mafula, revient également sur l’idée de réorganiser la jeunesse, qui est un espoir pour toute nation. : « Mzee Laurent Désiré Kabila a tenté de reprogrammer cette jeunesse pour créer un nouveau type d’homme  à la société congolaise à travers des formations afin de les inciter à protéger l’intégrité nationale » déclare-t-il en poursuivant  que : « Le congolais ne devrait donc pas perdre l’espoir, en dépit de multiples régimes politiques passés ou en place » conseille-t-il. A en croire  le Député Josué Mufula la solution reste la prise en conscience et l’auto- défense populaire face aux menaces sécuritaires des rebelles ADF, groupes armés et autres. Il pense que nous devons  faire confiance aux braves FARDC dans lesquelles l’État devrait plus investir que de faire appel aux forces étrangères de combattre à notre place a  souligné, l’élu du peuple.  L’honorable  Josué  Mafula s’est  basé à cet effet  sur la vision, la philosophie et l’idéologie politique  de Mzee Laurent Désiré Kabila qu’il qualifie comme son maître de tout le temps.
 
 
Josué Mafula, conclu en expliquant  que le héros national Mzee Laurent Désiré Kabila a été un visionnaire, un leader, un clairvoyant et un voyant pour la société congolaise. L’élu de Goma  soutient  qu’il faut transcender les susceptibilités politiques,  se dépenser à transmettre des valeurs républicaines pour des générations en générations.
Que retenir de  Mzee Laurent  Désiré  Kabila ?
Laurent-Désiré Kabila (né le 27 novembre 1939 à Jadotville — aujourd’hui Likasi — et mort le 16 janvier 2001 à Kinshasa) est un homme d’État congolais. Il a été  président de la République démocratique du Congo de mai 1997 jusqu’à son assassinat en janvier 2001.
Il est engagé à partir des années 1960 contre le régime de Mobutu. Il parvient finalement à renverser ce dernier en 1997, lors de la première guerre du Congo avec le soutien  des armés Rwandaise et Ougandaise. Un an après sa prise du pouvoir, il est confronté à la deuxième guerre du Congo lorsqu’il ordonne l’expulsion de toutes les troupes étrangères du pays et ses anciens alliés Rwandais et Ougandais soutiennent alors plusieurs groupes rebelles contre son gouvernement dont le Rassemblement congolais pour la démocratie (RCD) et le Mouvement de libération du Congo (MLC). Au cours de la guerre, il est assassiné par un de ses gardes du corps, Rashidi Mizele. Son fils, Joseph Kabila, lui succède quelques heures plus tard.  Joseph Kabila va diriger la RDC pendant 18 ans  et va organiser des élections  libres, transparentes  et démocratiques. L’opposition politique va  les remporter    par le truchement  de Félix Tshisekedi, l’actuel Président  de la République de la RDC.  Joseph Kabila   est le tout premier président congolais à faire une passation du pouvoir civilisé en RDC.
Il faut retenir que  Laurent Désiré Kabila  est surnommé Mzee, littéralement « le Sage » en swahili. Par ses nombreux sacrifices, son amour hors-pair de la RDC  et sa sage aigue, Laurent-Désiré Kabila  va  mériter le titre de « héros national » dans son pays natal, la RDC. Son peuple garde de lui de  meilleurs souvenirs.
Norbert Mwindulwa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.