Parc de Virunga au Nord-Kivu : Le nouveau chantier de la construction de central hydroélectrique, sérieusement endommagé par le combat

0 Shares

Le Chantier de construction de la nouvelle Centrale Hydroélectrique  dans le Parc National de Virunga à Rwanguba  a été  sérieusement  endommagés lors du combat ayant opposé  les FARDC et les  terroristes du M23 ; c’était dans la matinée du 22 Aout  2022 dans le territoire de Rutshuru. Dans un communiqué de presse parvenu à notre rédaction, la Direction du Parc National de Virunga indique  les dégâts ont été causés par des tirs d’armes lourdes  provenant des oppositions du M23.

Ces tirs d’armes lourdes ont occasionné la chute des deux engins  explosifs aux pieds du chantier  de l’ICCN à Rwanguba  causant des dégâts importants  notamment sur des équipements  des chantiers, les installations essentielles  pour les travailleurs et des ateliers  de construction informe  ce support de communication.  Ce communique précise par ailleurs qu’aucune victime n’est à déploré  du côté du personnel car les autorités de l’ICCN  avaient déjà procédé à une évacuation lors  de cette attaque dite Rwandaise par la population de cette contrée.

Ce Parc est la cible des attaques en répétition

Il faut dire que le Parc National de Virunga  est au cœur de la région affectée par ces théâtres des affrontements  opposant les FARDC  à la rébellion  du M23.  C’est dans ce parc que réside  le secteur  des Gorilles de Montagne  dans la partie Est du Parc se trouvant en cheval entre le Rwanda  et la RDC est la cible d’instance  depuis le mois d’octobre 2021.

Ce Parc est important pour la population

Le 22 novembre dernier une éco-garde répondant au nom d’Etienne Carène Shinya  a été tuée au cours d’une violente attaque  d’un poste de patrouille à Bukokima.  Les centrales hydroélectriques de Parc de Virunga sur la rivière Rutshuru situés à Rwanguba et Matebe  permettent de produire près de 40 Mégawatts d’électricité  qui place ce parc  comme la première source  d’énergie électrique dans la partie Est de la RDC.

Junior Akilimali         

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.