Nord Kivu : SAEMAPE remet officiellement des équipements de protection pour les exploitants des matériaux de construction dans la carrière des sables à Nyiragongo

0 Shares

Une journée particulière pour les exploitants des sables dans  la carrière des sables   de Nyiragongo. La SAEMAPE  en collaboration  avec l’ACCO  et les autorités  de l’Etat de Siège  ont doté  à ces derniers  ces équipements composés des casques, masques, Gilets d’identification et bottes  pour leur protection. Ces  exploitants artisanaux de sable seront désormais  protéger, encadrer et les assister afin de les éviter des risques liés à leur travail.

les autorités sont là pour encadrer les exploitants artisanaux de Nyiragongo

C’est le Directeur Provincial de la SAEMAPE Thomas Idolwa et l’Administrateur Adjoint de Nyiragongo, le Commissaire Principale Jean-Marie  Malosa  qui ont  présidé ces cérémonies ce  vendredi 06 Mai 2022 en  présence de leurs partenaires  de l’ACCO et exploitants artisanaux  des matériaux de construction.   L’ambiance a été bon enfant.

D’entrer de jeux,  le Directeur Provincial de la SAEMAPE  au Nord- Kivu s’est dit heureux et  a remercié en même temps  les autorités provinciales  de l’ Etat de  siège  pour leur accompagnement parce qu’ils  ont pris à bras le corps  ce secteur  des matériaux de construction  usagers courants et des produits de carrières afin d’améliorer le vécu quotidien  de ces compatriotes qui  travaillent en ce lieu  «  Comme le disait l’AT, qu’il ne pas tard de faire du bien. Bien que nous avons des textes, parfois  nous ne les utilisons pas ou les utilisons avec un grand retard.  Aujourd’hui, notre  rêve est devenu une réalité avec l’extension de  ces genres d’activités dans le Nyiragongo, les choses vont bouger »  se réjouisse-t-il en poursuivant que,  ceux-ci  permettront à ce que ces activitéssoient formalisée

SAEMAPE a la bénédiction du gouverneur militaire

Le Directeur Thomas Idolwa révèle que, c’est sous  l’ordre  du Gouverneur  Militaire de la Province du Nord-Kivu   que la Division des mines et la SAEMAPE  font  de leur mieux  pour encadrer  et assister  ces acteurs artisanaux  dans leur  secteur et cela , à tous les niveau  donc des artisanaux miniers que  ceux des produits des carrières et des matériaux de construction et usages courants.

Ce responsable à la matière fait le constat  selon lequel  cette carrière des sables  existe pendant beaucoup d’années  mais ces exploitants artisanaux non jamais été encadrés moins encore  protégés par n’importe quelle organisation de ces genres. : « Il y a vraiment nécessité d’appliquer des règles  d’arts  car il y a  des risques liés  à des chutes des rochers, des coulées des terres ou des sables  , des risques de sécurité par rapport à leur  milieu de travail car ils restent toujours exposé, sans  combinaison ou salopettes, sans cache-nez,  ni casques de protection  à la tête, ces genres d’activités peuvent être fatales  etc… »   Explique-t-il.

Visiblement, Mr Thomas Idolwa a raison car il n y a pas  ni toilettes, moins encore un lieu aménagé pour les repos  de ces exploitants artisanaux,  moins encore de l’eau propre à boire. Tout ceci,  les exposent à tous genres  des maladies hydriques.

Les autorités locales saluent l’action  SAEMAPE

Prenant la parole, le Commissaire Supérieur Principal Jean-Marie Malosa, Administrateur Assistant de Nyiragongo  qui a salué  l’action faite par la SAEMAPE et pense que, c’est une bonne leçon  que leur inflige  cette organisation de l’Etat congolais car   cette action devrait être faite depuis très longtemps pour organiser , coordonner et commander  et prévenir  le danger  dans  ce secteur : «  Nous avons un problème sérieux chez-nous , nous avons les textes que nous n’appliquons pas ou les appliquons très tard  et nous entant que, garants de la loi , nous allons les aider à les appliquer à la lettre »  promet-il. L’Administrateur Adjoint Malosa a appelé  les exploitants artisanaux  à ne plus être distraits car   cette carrière  les nourrit en même temps qu’il les  met  en danger ,  avec  beaucoup des risques  car par ce que, les  sables peuvent à tout le temps se rabattre sur les creuseurs artisanaux et  emportent leur vie. D’où l’importance  de se protéger et protéger leurs clients avant que  cela ne leur arrive. Il faut dire que le premier pas est fait par SAEMAPE, il leur reste donc  de poursuivre avec la sensibilisation afin  de mettre à l’abri les  vies  de ces exploitants artisanaux de la carrière des sables de Nyiragongo.

Norbert Mwindulwa   

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.