Nord-Kivu : Patrick Mundeke ramène avec lui, les messages de compassion de Moïse Katumbi pour la Population de Rutshuru et de toute la province

Le Président d’’Ensemble pour la République, Moïse Katumbi compatit  avec toute la population du Nord- Kivu  qui se sont déplacés  par la suite  des guerres  du M23  en territoire de Rutshuru.  C’est son Conseiller en charge de la Jeunesse qui a amené ce message de compassion  lors de son retour à Kinshasa  ce mardi   09 Novembre 2021 à l’Aéroport de Goma. Patrick Mundeke a parlé aussi l’insécurité grandissante à l’Est de la RDC et  de pourquoi, ils restent encore dans l’Union Sacrée pour le moment.

devant la presse de Goma

Patrick Mundeke  vient de Kinshasa  pour participer à des consultations initiées par Chairman dans son parti  afin de savoir la position  de  ses membres pour rester ou non au sein de l’Union Sacrée.  Il en dit un peu plus : «  conformément à nos statuts et règlements régissant  notre parti  et regroupement politique,  les consultations continuent, comme un démocrate, Moïse Katumbi  fustige les gens violant les textes et a tenu celles-là pour exprimer au final la volonté du peuple » explique-t-il devant  les journalistes.

La table ronde devra être initiée

A la question de savoir comment Patrick Mundeke analyse  le retour en force du M23  dans une partie de Rutshuru provoquant ainsi le mouvement de déplacement des populations ? Ce responsable  pense qu’il faille se mettre ensemble pour trouver des solutions durables aux problèmes de l’insécurité qui gangrènent  la Province du Nord-Kivu depuis cela plusieurs décennies en soulignant que les stratégies entreprises par les autorités du pays ont déjà  montré leur limite  et que le Président de la République puisse convoquer une réunion d’unité nationale pour trouver des voies et moyens à endiguer  l’insécurité  dans sa province natale : «  nous constatons qu’il y a des problèmes de gestion de l’insécurité  à plusieurs niveau de responsabilité  et il faudra se les dire en face , une  table ronde de cette crise de la RDC  afin  de trouver  des solutions car une victoire arrachée par des armes  ne sera  à même de finir cette guerre qui n’a que trop duré »  insiste-t-il. Il faut dire que les coordinations provinciales d’Ensemble pour la République ont été notifiées officiellement  dans le cadre  de ces consultations  dans le but  de réunir les points  de vue des uns et des autres  et   se prononcer sur  la raison de rester ou quitter  le navire     de l’Union Sacrée pour la République de Félix Tshisekedi.

Rose Kashala

Input your search keywords and press Enter.