Nord-Kivu/Lubero : le Député Patrick Munyomo demande aux FARDC de s’occuper des groupes armés pour faciliter la population de Kisimba et Ikobo de récolter leurs produits de champs

Plusieurs familles du Groupement Kisimba et Ikobo déplacées  depuis cela des semaines dans le territoire de Lubero. Elles   manquent de quoi à mettre sous la dent pourtant, leurs produits champêtres sont déjà prêts pour la récolte  dans leurs villages respectifs.  Ces habitants ont contacté un élu qui fait actuellement parler de lui  par  ses actions auprès  des autorités  afin de mener à bien  leur plaidoyer malgré qu’il ait été élu  dans la ville de Goma.  Le Député National Patrick Munyomo informe que  les combattants Nduma Defense Of Congo occupent ces  villages et ne leur  permettent pas d’accéder  à leurs  champs.  C’est pourquoi, le défenseur des Opprimés en Province du Nord-Kivu  sollicite à l’armée Congolaise  de mettre hors d’état de nuire ces groupes armés.

Ils sont les  habitants  de villages ayant fuit le théâtre des affrontements entre  les groupes armés rivaux NDC –Mai mai  dans le territoire de Lubero, précisément à Kisimba et à Ikobo.  Ces habitants  préfèrent  amener leurs difficultés à un  élu  qui semble être très  sensible  et influent en termes de plaidoyer dans la province du Nord-Kivu.  Ces derniers  ont apporté  leurs fardeaux  sur le dos de  l’honorable Patrick Munyomo pourtant  élu de la ville de Goma, en province du Nord-Kivu.  Paluku  Kasyenene Dennis, un habitant  de la place    parle de leur choix porte sur le vrai original Mtoto wa Goma : «  Nous sommes à la recherche d’un refuge  non loin de nos villages   et pensons que le Député qui peut nous trouver une solution plus vite, c’est l’honorable Patrick Munyomo car  ses actions dépassent les frontières de nos territoires » déclare-t-il  en poursuivant qu’il est le seul élu le plus courageux pendant cette période de confinement à Kinshasa.

Les milices veulent leur retour dans ces villages

 Il se   démène pour la population de sa province natale avec beaucoup de souplesses. Ces habitants comme Dennis  espèrent  faire des allers et retours dans ces villages occupés par ces milices pour pouvoir récupérer  de la nourriture, mais ces milices ne sont pas de cet avis-là  car  selon  notre source,   ils règnent actuellement sur des villages fantômes, sans habitants ne les intéressent pas assez. C’est une raison de plus qu’ils font pression à la population en usant de leur récolte   ajoute  l’élu du Peuple Munyomo : «  ces populations opprimés sont de Kateku, Murungi, Bunande  est très proche de Buleusa selon leur dire.   Une distance d’environ 4 mètres leur sépare de Buleusa  et la population en famine est sommée de retourner  dans leurs villages   malgré l’insécurité pour trouver de quoi à se nourrir »  explique-t-il  en poursuivant  que ces rebelles souhaitent que la population s’y installent de nouveau pour qu’ils rançonnent aussi leurs produits agricoles. De ce fait, cette population vue avec peur au ventre car jusqu’à ce jour,  à tout moment,  ça peut de nouveau tirer sur elle.

Patrick Munyomo, un élu très sensible aux difficultés de tiens

 Le Député National Patrick Munyomo  plaide  aux FARDC d’accélérer des opérations  de traques  afin de mettre hors d’état de nuire  ces rebelles de NDC  qui donnent  de la peine  à ses compatriotes de Lubero tout en soulignant qu’il est un député  du Nord-Kivu   a le devoir de répondre aux préoccupations de tiens même-ci c’est en dehors  de sa sursouscription électorale, la ville de Goma. : «  Je me dois de faire quelque chose pour mes frères de Lubero car ils croient à mes œuvres depuis quelques temps et  demandent ma main forte   dans le  sens de plaidoyer. Je ne peux pas dormir tranquille  et je me dois de voir certaines autorités pour eux car il n’ y aucun métier noble au monde que celui de service son prochain » se réjouisse-t-il d’être  contacté pour faire quelques chose à l’endroit de ses concitoyens.  L’honorable Patrick Munyomo leur promet  de continuer ses démarches  d’homme d’état afin  que les FARDC puissent intervenir au plus vite que possible sur la situation de la population  de Kisimba et d’Ikobo.

Norbert Mwindulwa

Input your search keywords and press Enter.