Nord-Kivu : Les Sinistrés du Volcan Nyiragongo de Buhene refusent leur délocalisation vers la nouvelle cité , près de Sake

A en croire le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde,  les Sinistrés de Nyiragongo à Kibati et Buhene doivent se délocaliser pour leur nouvelle cité  située près de  Sake. Mais ces derniers refusent cette offre et préfèrent attendre des années que cela fera pour que  leurs parcelles respectives soient viables. Ils l’ont lors  le 21 juin 2021 au cours d’une déclaration adressée au Président de la République. Ils ont aussi avancé plusieurs raisons.

leurs parcelles comme ça se ressemblent à Buhene près de majengo à Goma

C’est Mumberhé Bwana Pua qui a parlé à leurs noms le  lundi 21juin 2021 à Buhene  sur l’endroit où leurs habitations ont été  brulées par la lave du volcan Nyiragongo. Plus  de 5000 ménages ont signé ce document appelant les autorités à revoir  leur décision car  selon  eux, il n y a pas une bonne   vie à Sake.  Leur représentant Lake Mumberhé Bwana Pua en dit plus : «   après avoir écouté  la décision du premier ministre de notre pays, une décision   nous exigeant de nous délocaliser vers la cité de Sake à 27 Km  de Goma,  tous    nous disons non  et sollicitons de revoir  cette délocalisation » insiste-t-il.

Ils ne sont pas pressés

Ce représentant de ces sinistrés de Buhene  motive le refus par le fait qu’à Sake   la vie est très difficile et pense attendre le temps que cela prendra pour que ces pierres se refroidissent pour qu’ils retournent dans leurs anciennes parcelles : «  22 milles  personnes  que constituent nos familles  ne sont pas tous d’abord d’aller vivre là ouu nous ne connaissons pas  des gens. Nous préférons vivres à Nyiragongo où à Goma dans  des sites d’accueil  en attendant que nos parcelles redeviennent habitable »  préfèrent-ils en poursuivant que cela prenne  deux ou dix ans, nous allons attendre  jusqu’à ce que les spécialistes ou volcanologues estiment que nos  parcelles de Buhene redeviennent habitables.

Ils n’avaient  été bien accueillis par les habitants de Sake

Pour ces sinistrés  des gens qui ont habité un jour à Goma, ne peuvent aucunement pas ,  accepter d’aller vivre à Sake car le  les deux semaines et quelques jours qu’ils ont passé à Sake, c’était comme vivre  en enfer parce que,  les habitants de là  selon eux ne sont pas accueillants : «  ils ont tous  délibérément   faire monter aux enchères  le prix de leurs alimentations, leurs toilettes, médicaments et même à boire.  Des gens incompréhensifs et brutaux, comment voulez-vous qu’on aille vivre là-bas. Nous souhaitons attendre les temps que cela prendra pour qu’on récupère nos parcelles »  insistent-t-il et d’ajouter qu’à 2002, la ville de Goma a été   calcinée par la lave, mais aujourd’hui, Goma  est habitable partout et elle s’est reconstruite par ses filles et filles.  C’est pourquoi, nous appelons le Chef de l’Etat à nous entendre car c’est cela aussi  la beauté de la démocratie ou encore ce qu’il appelle ‘’le Peuple d’abord’’.   Cette  population  qui a vu leur habitation calcinée et  consumée par la lave du Volcan Nyiragongo  jure de ne pas se  délocaliser pour sake.

Norbert Mwindulwa  

Input your search keywords and press Enter.