Nord-Kivu : Les FARDC mettent fin au règne du chef FDLR Sylvestre Mudacumura

Le commandant rebelle de la Force Démocratique pour la Libération du Rwanda, FDLR  en  sigle, Sylvestre Mudacumura  a été abattu pendant la nuit de ce mardi et ce mercredi 18 septembre 2019 par les FARDC au sud de la chefferie de Bwito, en territoire de Rutshuru. Ces informations sont confirmées par le porte-parole des FARDC, le Général Richard Kasonga. Mudacumura a été dans le viseur des nations unies depuis 14 ans. Les congolais peuvent enfin vivent en paix.

 Selon le porte-parole militaire des FARDC, la neutralisation de Mudacumura  est un  exploit  sans précèdent des Forces Armées Congolaises partant des méfaits et abus qu’aux commis  cet ex-général autoproclamé, le tristement célèbre Sylvestre Mudacumura.  Ce responsable rebelle  aurait été tué par une unité spéciale de FARDC  qui l’aurait localisé et l’identifié.

Mudacumura enfin neutralisé

 Sylvestre Mudacumura a été le chef rebelle des Forces Combattantes de Bashunguzi en abrégé FOCA. Il a été neutralisé définitivement  par les FARDC informe le Général Kasonga.  Selon lui, Sylvestre Mudacumura  a été l’homme le plus recherché et le plus radical  car  il a été l’auteur des plusieurs viols, des incendies et des pures formes de violation à l’endroit de la population congolaise. «  Sa mort une bonne nouvelle pour la population de la RDC afin qu’elle puisse vivre dans la paix »a-t-il renchérie.  Contactée, la  population du Sud  de la chefferie de Bwito révèle que cette opération avait commencé depuis la semaine dernière car elle confirme avoir entendu de tirs d’armes nourris jusqu’au début de la matinée de ce mercredi dans la zone de Rushinga en groupement Kihondo  en territoire de Rutshuru. Notre source dit ne pas savoir les bilans  humain et matériel  de cette opération .militaire qui n’a duré qu’une semaine.

Il était dans le collimateur des Nations Unies

 A noter que, depuis le mois de novembre 2005, le tristement célèbre Sylvestre Mudacumura  a été sous sanction de nations unies conformément aux mesures sur  armes établies par résolution 1493 de 2003. Il a été impliqué dans le trafic d’armés à feu en violation de cet embargo. Une somme de 5 millions  de dollars Américains auraient été mis en jeu  pour quiconque qui l’aurait capturé vivant ou mort.Norbert Mwindulwa

Input your search keywords and press Enter.