Nord-Kivu : Les Enseignants de l’EPST conditionnent leur rentrée scolaire par une amélioration nette de leur vie à Beni

Les enseignants  réunis  au sein du Syndicat des Enseignants du Congo   et ceux du syndicat National des Ecoles conventionnées  catholiques  de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique  en territoire de Beni,  donnent des exigences avant toute rentrée scolaire  par une amélioration des conditions de leur vie. Ils l’ont dit au cours d’une Assemblée Générale qu’ils l’ont tenu  le dimanche dernier dans la ville de Beni.

Il parle de leurs exigences avant toute chose

Christophe  Kanyambwe est le Secrétaire permanant du Syndicat  des Enseignant du Congo à Beni : « Nous allons nous empêchera de retourner  dans nos écoles respectives s’il  n’y aura pas le respect de certains point dont  le paiement de tous les enseignants de Beni,  suppression des zones salariales, paiement de trois paliers promis dans  le circulaire du SG  à l’EPST dans le cadre de la gratuité » insiste-t-il et d’ajouter qu’ils ont aussi parlé de la levée de suspension de ces Chefs d’Etablissements car   chaque cas  a été justifié et jusqu’ici , tous  devraient être établis dans leur droit.

Que la circulaire de madame Prisca Luanda soit abrogée

Ils ont également parlé de la révision de la circulaire de madame la ministre provincial de l’EPST  Nord-Kivu, qui selon son esprit, l’argent  devrait venir des écoles secondaires  pour aller payer les Non Payés dans des écoles primaires. Une manière selon ces enseignants de se cacher derrière  la gratuité de l’enseignement primaire : «  le même  élève  qui paie au secondaire qu’on  exige de payer sa part à l’école  pour une autre au  primaire, c’est  la confusion, c’est comme qui dirait déshabiller Saint Paul pour habiller  Saint Pierre »  dénonce-t-il.

Patrick Félix Abely  depuis Goma

Input your search keywords and press Enter.