Nord-Kivu : Les autorités coutumières apportent leurs soutiens aux autorités de l’Etat de Siège pour en finir avec l’insécurité

0 Shares

Les autorités traditionnelles du Nord-Kivu ont eu une audience particulière  ce jeudi 01 Octobre 2022 au Gouvernorat de la Province  avec le Gouverneur –Militaire, Constant Ndima.  Selon Mwami Nicolas Kalinda Kibanja, le Président Provincial de l’Alliance Nationale des  Autorités  Traditionnelle  du Congo au Nord-Kivu.

Ces derniers ont discuté avec le Gouverneur Ndima  sur des sujets saillants dont l’insécurité en province qui ne dit pas son dernier mot  car selon le Mwami  Nicolas Kalinda  de la chefferie de Bahunde : «  Les groupes armés internationaux n’arrêtent pas de se  multiplier  et  commettent des bavures sur des populations civiles , des dossiers des kidnappings, du banditisme urbain  par des bandits à main armée  et des problèmes qui cadrent  avec leur organisation l’ANATC » a-t-il expliqué devant un parterre des journalistes commis au Gouvernorat du Nord-Kivu.

Les six territoires ont été représentés

Les autorités traditionnelles ont passé en peigne fin la situation sécuritaire dans les six territoires que compte le Nord-Kivu  notamment le Rutshuru, Masisi, Walikale, Beni, Nyiragongo et Lubero. A ce sujet, des pistes des solutions ont été proposées au Gouverneur Militaire du Nord-Kivu : «  Il a été attentif et certaines de nos solutions, le Gouverneur en ont déjà à travers ses services  et pensons que, nos propositions seront mises en pratique par l’autorité pour que nos population puisse avoir une sécurité totale dans notre province »  souhaite-t-il.

Ils ont appelé à collaborer avec les FARDC

Mwami Nicolas Kalinda,  dans sa costume d’élu du peuple et  de l’autorité coutumière en province du Nord-Kivu, il a appelé la population à être sereine et  à collaborer avec les FARDC pour leur faciliter la tâche  de bouter hors d’Etat de nuire les ennemis  du peuple, qui est selon , tous ces groupes armés locaux et internationaux qui écument la partie Est de la RDC.

Norbert Mwindulwa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.