Nord-Kivu : Le Gouverneur Constant Ndima saisie le Mécanisme Conjoint de vérification de la CIRGL contre l’Armée Rwandaise et appelle la population au calme

0 Shares

Les affrontements entre les FARDC et le Mouvement du 23 Mars, le Gouverneur Militaire du Nord-Kivu  saisie le mécanisme conjoint de vérification élargie de la Conférence Internationale pour Région  de Grands Lacs, CIRGL en sigle.  Ceci, c’est clarifier sur les originaires  de ces  grands incidents. Cette annonce a été faite par  le mercredi 25 par le porte-parole du Gouverneur Constant Ndima, le Général de Brigade Sylvain Ekenge.

Par la même occasion  le Gouverneur Militaire appelle la population au calme et  à rester vigilante, mais aussi faire confiance à leur armée  loyale. Le Général Sylvain Ekenge en dit plus : «   Le matin de ce mercredi 25 mai 2022, les positions des FARDC de Kibumba et de Jomba  ont été une fois de plus attaquées,  les  forces loyalistes sont determinées à ne laisser aucun centimètre  du territoire nationale à qui que ce soit » déclare-t-il en poursuivant  que les FARDC se comportent de manière professionnelle sur le terrain  aussi bien à Jomba qu’à Kibumba.

Il a saisie des instances habilitées  

Le Gouverneur Militaire de la province du Nord-Kivu,  commandant des opérations  a saisi le Mécanisme Conjoint de  Vérification Elargie de la CIRGL   pour des investigations sur l’origine de ces graves  incidents sécuritaires. Face à cette situation  très préoccupante ,  le Gouverneur Militaire de la province du Nord-Kivu appelle la population  au Calme, à la vigilance , à ne pas céder à la panique  et faire totalement confiance aux forces armées de la République Démocratique du Congo et à dénoncer toute présence suspecte aux forces  armées de la République Démocratique du Congo.

Oui, la démarche est confirmée 

Par ailleurs, le Mécanisme Conjoint de la vérification de la CIRGL confirme cette démarche menée par l’autorité provinciale du Nord-Kivu qui s’est faite  selon lui, à travers une lettre datée du 24 mai 2022 , qu’il a été saisie par le Rwanda et la RDC. Il pense qu’il va effectuer une vérification sur les lieux des incidents d’abord, à Kinigi, Nyangi au Rwanda le mercredi dernier  et en RDC le Jeudi 26 mai 2022 à Katale, Rumangabo et   toutes les zones concernées  dans le territoire de Rutshuru.

Norbert Mwindulwa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.