Nord Kivu : Le Gouvernement Provincial fixe les frais de participation aux Examens d’Etat à 121 000 FC par candidat, payés en cascade

0 Shares

C’est le taux le moins cher de tous,  comparativement à  toutes les autres 25  provinces   que comptent de la République Démocratique du Congo.  Ainsi, le porte-parole du Gouverneur militaire Constant Ndima  a voulu couper court, aux suspicions ce mardi 15 mars 2022. Il a organisé une conférence de presse pour éclairer l’opinion et parler sur la manière qu’on paye ces frais  d’étape par étape malgré qu’ils soient fixés par le pouvoir central pour la plupart et ont aussi caractère  obligatoire  avant toute   participation.

non comment!

Le Général de Brigade Sylvain Ekenge  pense que,  communiquer sur l’ensemble de ces frais fixés pour la plupart par le Gouvernement Central, c’est couper court aux rumeurs,  désinformations, intoxications   et toutes autres formes des bruits qui circulent  sur ces dits frais de participation aux épreuves nationales en province.  Il  en a dit en ces mots : « Il y a beaucoup de choses qui se font raconter au tour de  frais de participation aux EXTAT  et son Excellences Mr le Gouverneur m’a chargé  pour que nous puissions mettre  fin une fois  de plus  aux spéculations  qui se passent autour de ce problème »  déclare le Porte-parole du Gouverneur Militaire de la province du Nord-Kivu. Le Général de Brigade Sylvain Ekenge  ajoute que, beaucoup  de choses se disent contre ces frais tels que fixés par l’arrêté provincial N0 01/048  du Gouverneur Militaire du Nord-Kivu. Un arrêté qui a été rendu public le 24 février 2022. Pour une raison ou une autre,  des choses se font entendre contre ces frais pourtant   cet arrêté a été clair comme l’eau pure.

Il a fallu lever l’équivoque

C’est la raison pour laquelle  le Gouvernement Provincial a estimé que, c’est peut être un problème de la communication,  il a ainsi appelé les faiseurs d’opinion, les journalistes  pour en parler  afin de rencontrer les préoccupations des citoyens ordinaires. : «  C’est ainsi qu’avant de vous réunir j’ai dépêché une équipe sur le terrain, conduite par la Coordonnatrice des experts  en ESPT, Madame Prisca Luanda, du PROVED et  de l’IPP  pour une mission de vérification des faits  » révèle-t-il et de poursuivre , ce qu’ils ont trouvé sur le terrain n’inspire pas confiance car, certains chefs d’Etablissements Scolaires  font les choses à leur  manière  et cela,  sans  se conformer  à l’esprit et à la lettre de l’arrêté provincial fixant ces frais. C’est la raison pour laquelle, le Gouvernement Constant Ndima veut mettre un terme une seule fois pour toute à ces spéculations, à cette manipulation  et à la démoralisation  des élèves ainsi leurs parents.

Les sanctions vont suivre contre les fauteurs

Le Général Sylvain Ekenge  prévient déjà  que,  des têtes vont tomber  pour ceux-là qui  n’ont pas suivi à la loupe des consignes.  De ce fait, ce haut gradé des FARDC et  l’actuel ministre provincial de tutelle   souligne que,  ces épreuves ne sont jamais gratuites  parce qu’elles sont organisées par l’Inspection Générale de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Techniques et cela, sur toute l’étendue de la République et dans les écoles conciliaires de notre pays. Le General Sylvain Ekenge a rappelé au public qu’en province,  c’est l’Inspecteur Provincial qui en est à la commande, mais il est supervisé par le comité provincial de l’EPST.

Notre Province, le Nord-Kivu en compte trois, les provinces éducationnelles. La fixation des frais dont  de scolarité et de participation aux épreuves des EXTAT  se fait toujours avec la contribution du comité provincial  de l’EPST dont les associations de comité des parents, les syndicats  des enseignants, les gestionnaires des écoles conventionnées  et non,  des gestionnaires des écoles privées agréée  , l’IPP , le PROVED et PROCEC  pour ne citer que ceux-là.

Les détails de ces frais

Toute cette fixation tient compte aussi de la réalité économique  de chaque milieu  ou province éducationnelle.  Ce montant de frais sont par rubrique, soumission de ce projet de fixation et valider  par le conseil  du Gouvernement avant la signature de l’autorité provinciale.   Quant au Nord-Kivu, les frais suivant sont déterminés par cet arrêté : « Des frais d’inscription ou de la fiche 27000FC  , frais de participation aux épreuves préliminaires pour le candidat autodidacte 23000FC, frais des épreuves hors-session pour des finalistes et autodidactes dont la dissertation , français oral , pratique professionnelle  et épreuves traditionnelles  des options techniques à 57000Fc , les frais de la session ordinaire pour tous les candidats   finalistes qui valent à 37000FC » énumère-t-il .

Tous ces frais ont été payés l’année passée ici et ailleurs  

Il faut dire que,  l’année dernière, les candidats ont payé la fiche d’inscription  et les frais de participation aux épreuves préliminaires pour les autodidactes  sans être intégrés  dans l’arrêté provincial, mais cette année , le Gouvernement Militaire a pris soin de le faire pour être clair  et honnête .selon l’esprit  des  textes.  En plus de ceux-ci, le Gouvernement Central a pu intégrer les frais de Manuel Scolaire dit MASCO   d’une valeur de 3 dollars Américains soit 6000FC, des frais obligatoires pour tout candidat à ces épreuves 8000FC congolais ont également été ajoutés pour la formation continue des enseignants  qui n’a pas lieu  depuis un bout de temps en RDC.  La motivation de cet  ajout de ce frais,   ce que,  les autorités nationales de l’EPST ont remarqué qu’il y a une baisse considérable  dans la réussite des candidats aux épreuves d’Etat, il a failli prendre les taureaux par les cornes pour  renforcer la capacitation des enseignants afin de remettre les élèves finalistes à niveau et donner ainsi de bons résultats pour  chaque Province.

Pour le rappel, le Nord-Kivu a eu l’année dernière une moyenne de réussite de 41%  d’où il faut chercher des voies et moyens pour améliorer l’encadrement des enseignants,  rehausser ces résultats ainsi que le pourcentage  a souligné notre source. En somme, la totalité dans  ces épreuves des EXTAT revient à 121 000FC, des frais prioritaires, mais payé de manière échelonnée par les candidats  a martelé le Général de Brigade Sylvain Ekenge, Porte-parole du Gouverneur Militaire du Nord-Kivu.

Norbert Mwindulwa  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.