Nord-Kivu : Le Directeur Scientifique de l’OVG, Kasereka Mahinda rassure sur la situation des Volcans

L’OVG projette organisé plusieurs activités pour commémorer le 17e anniversaire  de l’éruption volcanique de Goma. Cette précision a été donnée par l’un de ses responsables ce 15 janvier en cours à son bureau de service. Ils vont parler aux couches de population dont les commerçants, aux villageois, aux étudiants  au travers des conférences scientifiques et aussi invités des personnes âgées ayant  vécues les différentes éruptions  de Nyiragongo afin  donner leurs expériences en termes de protection et de bénéfice.
L’Observatoire Volcanologique de Goma, OVG en sigle  fixe l’opinion sur la surveillance, l’évolution du volcan depuis sa découverte jusqu’à ce jour et ses avantages en terme des potentialités. Cette différence qui existe entre les volcans BOAZE de Colombie en Amérique avec celui de Nyiragongo. A encroise Célestin Mahinda,  en Colombie  «  ils encaissent 2 millions de dollars Américains chaque moi pour les visites de ce volcans et si nous nous organisons, Goma peut avoir le triple car le Nord-Kivu a les meilleurs volcans du monde » se réjouisse-t-il.  En revanche, le Directeur Scientifique de l’OVG rassure à la population de Goma  sur la situation actuelle du volcan Nyiragongo, un volcan actif «  je voudrais rassurer la population qu’elle n’a pas à s’inquiéter  car il n’y a jusque –là, aucun signe qui montre qui aura éruption sur Goma d’où elle va vaquer librement à ses activités » appelle-t-il en ajoutant que la gestion du risque  demande à ce qu’on rapproche les risques des décideurs. Depuis 1947 l’OVG dépendait du centre de recherche des sciences de Lwiro, de Bukavu, mais depuis avril 2009, l’OVG est devenu autonome, qui est un acquis  car même pour informer la population sur l’évolution du volcan, il fallait envoyer des informations à Bukavu avant qu’elle puisse retourner ici. Les responsables de l’OVG se disent être contant car ils sont proches de l’autorité provinciale pour lui faire part de l’évolution.
Le Nyiragongo est toujours actif
Précisons que, le volcan Nyiragongo, depuis sa découverte, il a toujours été en éruption. Il est parmi les quatre rares volcans du monde qui restent en activité pérennante. Le Directeur Célestin en dit plus «  l’activité se passe dans ce caractère, l’OVG surveille les aspects externes  et internes pour annoncer  le danger à la population  à temps réel. L’actuellement le Nyiragongo est dans son état  normal et la surveillance continue » insiste-t-il tout en prévenant à cette dernière qu’on est à côté d’un volcan actif, d’où, il fait avoir un autre comportement. Celui  de se discipliner en terme d’hygiène car il y a cette fumée  ou panache de Gaz  qui est riche en produit volcanique. Ces cendres qui viennent de profondeur  de la terre, ll y a de la poussière, des cheveux de pelé ou débris de lave d’où ce phénomène  reste toxique car il y a beaucoup de gaz  dans ce panache.
Il insiste à l’hygiène
Le spécialiste Célestin en explique plus «  quand vous êtes au tour du volcan, ces produits précités affectent  et se rabattent sur les aliments exposés le long des routes, il faut prendre soins de couvrir ces aliments » conseille-t-il en ajoutant qu’une fois les acheter au marché, il faut les nettoyer.  Il faut faire attention également des eaux de pluie. Célestin Kasereka Mahinda soutient que ces eaux peuvent être utilisées pour d’autres besoins de ménage et non pour la consommation. «  Cette eau n’est pas potable car ça traverse le panache car il y a  le dioxyde du souffle  qui, une fois mélangé avec de l’eau, ça donne de l’acide et ça affecte l’utilisateur » prévient-il. Avec cet usage, d’autres personnes penseraient que vous êtes empoisonnés pourtant vous avez consommés ces produit. Il appelle à ses concitoyens de savoir mieux  se protéger .Il faut dire que ces produits volcaniques affectent aussi l’élevage notamment les vaches qui broutent les feuilles sur lesquelles ces produits  sont tombés dessus. Il plaide à la population environnante des Volcans actifs de protéger les matériels de surveillances volcanologiques et merci leurs partenaires pour des dons  de ces matériels qui facilitent leur tâche quotidienne.
Norbert Mwindulwa

Input your search keywords and press Enter.