Nord-Kivu / Goma : Kivu Kuku, une industrie à la Congolaise pour mieux nourrir les compatriotes en chair des poules, à moindre prix

L’entreprise Kivu Kuku est  spécialisée dans la production des petits  poussins afin de mieux nourrir la population à moindre coût.  Selon  son patron, elle  s’engage à produire localement les poules pour satisfaire le besoin de la population de Goma  et  du Grand- Kivu dans le souci d’éviter l’exportation de ces produits vivriers.  Christian Mugisho moins cher qu’à Kampala ou à Kigali,  il  l’a dit à  votre rédaction ce vendredi 17 avril 2020 à Munigi.

il vient de réceptionner quelques petits poussins de la part de Kivu Kuku

 Christian Mugisho, le responsable  de cette entreprise  souligne que : «  notre pays est confronté à plusieurs problèmes et  l’Etat n’est  pas en mesure de tout géré.  c’est pour cela en tant que jeune nous avons voulus accompagner notre Gouvernement dans le secteur  d’entrepreneuriat  en produisant de petits  poussins pour les revendre à nos frères congolais » déclare-t-il  et ajoutant qu’au lieu de les exporter dans les pays voisins. Ce jeune homme entrepreneur pense que  sa  vision est telle que,  qu’un poulet  se vende même à 3 dollars dans les jours à venir. C’est pourquoi il a acheté  des machines répondant aux normes internationales pour  produire sa marchandise sur place et en un mois,  il produit   une moyenne de 10 000 poussins le mois.  Cette production  n’est pas encore suffisante car elle constitue le  tiers de la demande des  poulets  en ville de Goma et croit  qu’avec le temps il  sera  en mesure de dépasser ce nombre  pour le bien de ses concitoyens.  Les poussins exportés arrivaient   à  Goma  avec trop des risques notamment  le stress de voyage  et comme cela est produit en ville de Goma  , Christian Mugisho appelle les  autorités à un  accompagnement  car avance  que , les  congolais  n’avons pas l’habitude de soutenir les  œuvres locales ce qui n’est une très bonne culture constate-t-il.

Christian Mugisho dans son bureau en train de travailler

Appuyer pour épargner les jeunes de la manipulation

Il ajoute que, le Nord Kivu étant une province à  plusieurs défis sécuritaires causé  par    la présence des milices sur toute l’étendue de la province dont les jeunes sont quelques  fois manipulés à cause du chômage : «  cette couche de la population est souvent manipulée  par des personnes mal intentionnées, c’est pourquoi  j’ai  jugé de me  lancer dans cette grande aventure de la production des poussins afin de  permettre  de créer quelques emplois malgré des problèmes » explique-t-il en précisant que le climat des affaires n’est pas bon au pays, les  surtaxassions lors de l’entrée des équipements au pays, le courant électrique est déjà résolu, le marché  n’est pas encore large pour permettre à son entreprise de s’élargir dans le sens où  un poussin est vendu actuellement  à 1 dollars à Goma pourtant à Kampala  , il revient  à 1.2 dollars avec tous les coûts qui  suivent.

les Machines de Kivu Kuvu importées pour l’évolution des poussins

Christian garde un espoir pour un Congo meilleur

Ce jeune entrepreneur plein d’espoir  émet cependant le vœu de voir les autorités encourager et accompagner les jeunes se lançant dans l’entreprenariat en allégeant les taxes pour permettre à leurs entreprises de s’agrandir afin que,  les jeunes ne soient une main d’œuvre pour les milices locales.  Il espère  un jour  que la paix doit être  durable  et règnera  sur toute l’étendue du territoire national et que  ses pairs  devront  un jour  contribuer au développement de la Nation Congolaise.

Norbert Mwindulwa    

Input your search keywords and press Enter.