Nord- Kivu : Des victimes liées à l’éruption de Volcan Nyiragongo, oubliées à leur triste sort dans les hôpitaux de Goma

Des dizaines des victimes des accidents de  circulation dans le quartier Ndosho  pendant et après  l’éruption volcanique de Nyiragongo  le Samedi  22 mai 2021. Ces congolais  se disent être abandonnés par  les autorités dans les hôpitaux dont celui  de la 3e CEBCA Ndosho  où ils ont été transférés sur ordre  des autorités provinciales.

No Comment!

Un sérieux problème de la prise en charge  et  les responsables de cette structure  disent de n’en voir rien pour  soulager  leur souffrance. Nous sommes au Centre Hospitalier de BETSHEDA  de la 3e  la Troisième Communauté Batiste au  Centre  de l’Afrique  en sigle CEBCA  de  Ndosho , les victimes de l’accident de circulation   à partir  de la place connue sous  le nom de CCLKA où un enfant de  7 ans d’âges, présentant des signes  des malaise  profond a causé par des laissions  ainsi que des inflammations au niveau de sa jambe gauche, il a aussi des fractures au niveau du fémur et de clavicule . Ces victimes dont leur thérapie nécessite une  longue durée de traitement  sollicitent l’intervention des autorités. Elles ont déclarées ce qui suit : «  nous avons connu  d’accident en cours de route  le jour de l’éruption volcanique  et notre gouvernement nous a dit de venir se faire soigner dans cet hôpital, malheureusement  nous n’avons pas droit à quoi que ce soit, donc pas des médicaments moins encore à manger  non plus  l’argent pour les motiver  »  se désole-telle et d’appeler le Gouvernement à les aider  car il  y a sur place des gens qui ont été fracturés au niveau du bassin , des jeunes filles  et ne savent plus à quel saint se voué.

Un lot des médicaments été donné mais insuffisant

Interrogé, le Médecin Directeur de cette structure  Médicale  a affirmé avoir reçu des mains du Gouverneur Militaire Ndima Constant  un lot des médicaments  deux semaines après l’éruption et  une enveloppe de 1000 dollars Américains , un don du Gouvernement Central  pour une prise en charge  de  ces victimes  qui sont dénombrés à plus de 400  personnes et cela aux côtés des victimes des accidents. Cet appui semble minime pour ce professionnel de santé.   Depuis lors, le Docteur Stive Kisembo  affirme qu’une autre assistance se fait toujours attendre.  Ce responsable de cet hôpital s’est dit confiant aux promesses faites par  les autorités compétentes  afin de solder les factures   impayées envoyées à la Division Provinciale de la Santé du Nord-Kivu.   Nous avons voulu jeter un coup d’œil à l’hôpital Provincial du Nord-Kivu,  son Médecin Directeur   informe que tous les malades recommandés par les Gouverneur Militaire dans sa structure  sont sortis de son hôpital sans nous avancer d’autres explications.

Les autorités restent optimistes

De l’autre côté, le Chef de Division Provincial  de la Santé dit  garder  de l’espoir  et  soutient que les factures  de la prise en charge des malades et victimes  des dégâts collatéraux  de Nyiragongo  sont selon lui progressivement payés par les autorités de la place.  Dr Janvier Kubuya en dit plus : «  c’est possible justement  qui est des plaines dans ce sens là,  le Gouverneur de la province à payer lui-même une partie  de ces factures » déclare-t-il. Il faut dire que sur le terrain, c’est un spectacle désolant des souffrances de ces victimes  liées à l’éruption du volcan Nyiragongo.

Norbert Mwindulwa  

Input your search keywords and press Enter.