Nord-Kivu : créer un concersum des jeunes et obtenir une mise application de la Résolution 2250, objectif d’un rassemblement de 40 ONG de la Société Civile à Goma

C’est en préparation de la journée Internationale  de la Paix, célébrée  le 21 septembre de chaque année  que,  la Maison  des Jeunes a tenu ce vendredi  20  Aout 2021 , une journée  spéciale  à faveur  de 40 organisations  de la Société Civile. Ces ONG  notamment la Maison des Jeunes, le CPJ, le Parlement des Jeunes, Foyer Culturel, Africa Reconcily, DDRRR MONUSCO …  œuvrent  toutes,  pour la promotion  de la jeunesse et de la paix.

une photo souvenir des jeunes , au sortir de leur réunion pour la paix au Nord-Kivu

C’est  pour qu’  ensemble, elles appuient  les démarches de la mise  en œuvre  effective de la Résolution 2250 des Nations Unies. Pour l’abbé Théodore M., responsable  de la Maison des Jeunes de Goma : «  les jeunes restent  parmi les victimes  des guerres  et des troubles  que traversent  la grande partie  de l’Est de la RDC. Face à cette situation , Le Conseil de Sécurité des Nations Unies  indique  dans le contexte  de la Résolution  2250  que  , les  Jeunes  peuvent  jouer un rôle  important  dans la  prévention et règlement des conflits » déclare-t-il en en joutant que,   leur part dans l’instauration  dune paix durable et œuvrer  à la justice  ainsi qu’à la réconciliation  est incontournable.

Leur valeur numérique importe beaucoup

Il a soutenu que, l’importance démographique  de la jeunesse  actuelle  est un atout  qui peut contribuer  durablement  à la paix  et à la prospérité  économique  de notre pays. C’est pour quoi, la Maison des Jeunes , un cadre  carrefour  de toute  la jeunesse  de la ville  et de ses environs  se rali à la  démarche  des autorités  et  Etats membres  du Conseil de Sécurité pour les Nations Unies  afin d’examiner  le moyen d’accroitre  la représentation inclusive  des Jeunes  à tous les niveaux  dans le processus  de la consolidation  de la paix et de la sécurité  ainsi que leur participation  aux processus  de négociations , des instances  de prises  de décisions , de prévention des conflits  et dans le développement  économique de la RDC.

L’apport de tous  s’avère important

Dans le même ordre d’idée, Nelson Mantama. le responsable de l’Administration  de la Maison   des Jeunes  à  Goma reconnait   sagement que,  les démarches dans  ce sens étaient déjà amorcées, mais   elles sont faibles en termes des résultats, c’est pourquoi, il fallait mettre ensemble ces jeunes   dans le but de voir  comment  vulgariser et sensibiliser sur  cette résolution 2250 des UN: «  la protection  de la personne  humaine  en cas de conflit  étant  dans  les principes  des Droits  Humains, la Résolution 2250 met un accent  particulier  sur la protection  de la jeunesse  en conflit  pour  espérer avoir  une paix durable  via un bon partenariat entre les jeunes  et  décideurs »  souligne-t-il et d’insister que  dans leur collaboration avec les autorités  et les organisations partenaires , leur tâches  est d’orienter  la jeunesse  vers la voie  de la cohabitation pacifique   et le vivre ensemble.

Les participants leur tiennent la main

Interrogé à ce sujet, Pascal Mungaruka, de l’AFRICA RECONCILY ,  une  ONG  militante   pour la Paix et la renonciation à l’Est de la RDC   pense que,  ce concersum que créent ce jour les jeunes,   sera différent d’ autres  car au moins les jeunes, pour une  fois  se sont décidés  d’être utiles  à eux-mêmes ainsi qu’à leur pays, ils sortent  de l’oisiveté  afin de construire  l’avenir . : «  Les jeunes doivent croire en eux-mêmes  et avoir la conviction, la détermination  de construire  le pays  étant  des acteurs  permanents   de la construction  d’une paix durable. En RDC »  souhaite-t-il.  Il faut dire que ,  la prise  de conscience  de leur mission  étant jeune à la matérialisation  de cette  bonne volonté   par le truchement des actes  concrets  amine ce  jeune , qui vit jour et nuit  les conséquences graves  de l’absence de paix dans la partie orientale de la République Démocratique du Congo.  C’est la meilleure  façon  pour eux  de construire  un Congo nouveau, plus meilleur qu’avant, mais aussi  prospère. En rappel, cette activité de ce jour, les jeunes se sont inspirés de l’un de leurs projets  dont TUFAULU PAMOJA en français ‘’Réussir Ensemble’’ où Ils ont pris consciences étant dans une période incertaines avec la recrudescence de l’insécurité, création des groupes armés  çà et là , d’où leur apport  et participation dans la construction de la paix.

Norbert Mwindulwa

Input your search keywords and press Enter.