Nord-Kivu : Costa Kanku Tshimpanga, victime des menaces de mort proférées par des intouchables à Goma

0 Shares

Selon  des rapports  des ONG de Droits de l’Homme et  de l’Avocat défense  de la victime qui sont parvenus à notre rédaction  en date du 18 décembre 2021  à Goma, le nommé Costa Kanku Tshimpanga , agent  d’une  compagnie  d’aviation civile  de la place  est menacé de mort et  vit ce dernier temps  dans la clandestinité. Maître Jean-Paul Bwino Nzobe, avocat  au barreau de Goma et défenseur des Droits de l’Homme  au sein de l’ONG CIDDHOPE dont  la rédaction de l’Emergence Plus a joint parle  du calvaire que traverse  son client : «  mon client en  sa qualité du Chef Trafic  basé en ville de Goma a intercepté  à plusieurs fois des colis embarqués dans leur avion sans être contrôlés ni étiquetés moins encore qui n’ont ni des propriétaires ni des destinations. Il  sera curieux d’en savoir plus et va s’en tirer la colère des gros poissons » dénonce-t-il en soulignant  qu’il a résolu après plusieurs  de ces  embarquements  de ces genres  des colis  d’ouvrir un  et savoir de plus  sur  leur contenu.

quand il servait encore sa compagnie d’aviation à Goma


Kanku décide de les débarquer
A cet effet,  Monsieur Costa Kanku Tshimpanga ouvrant  celui de 23 Kgs contenant par surprise  à son sein de l’or massif et  décidant  de ne plus les transporter. Toutefois, Consta Kanku a informé ses supérieurs  pour pouvoir  avoir leur    soutien, mais il sera   surpris  de la réponse sans appel   de ces derniers : « Vous devez  fermer les yeux et les oreilles pour certaines choses    et embarques-les  car ils sont pour nos autorités militaires » se confie-t-il.  Peu après, il a  encore saisi un autre colis  en date  du 04 Novembre dernier, celui –là,  pèse 15Kgs  et sera bloqué par sa rigueur professionnelle. Karpate Tulinabo, un fervent défenseur des Droits de l’Homme travaillant chez ONG ADEC –DDH /RDC  soutient  que,  leur client  a  obtenu un mandat de comparution  à l’Auditorat Militaire Garnison de Goma, les motifs avancés  sont clairs ‘’rebellions et outrages  aux autorités établies’’.  Ces défenseurs des Droits de l’Homme en ont informé les médias  dans le but   d’avoir leur soutien afin  de constituer une synergie pour poursuivre ces dénonciations qui sont  interdites pendant cette  période exceptionnelle de l’Etat de Siège où  l’administration, la justice  et d’autres prérogatives deviennent l’apanage  de l’Armée Nationale Congolaise  et est couverte par la constitution.

Pas de commentaie!


Costa Kanku, un citoyen  gênant
A ce sujet  ces avocats  sont bel et bien informés  par l’auditorat Militaire  que Costa Kanku est un agent très gênant  et mérite bien certains châtiments pour servir des leçons aux autres  qui voudront croire qu’ils sont là pour changer  le monde.  Maître  Matthieu Ilunga , avocat au tribunal de Grandes Instances de Goma  et l’un des avocat  de Kanku Tshimpanga  ajoute ceci : «  encore le  16 Novembre 2021, mon client a bloqué  trois autres colis  de 15Kgs par chacun  et , cette fois-ci , il  va recevoir des appels anonymes. Il est menacé de mort avec toute sa famille et prévenu  de ne plus continuer sa pratique sinon on ne parlera plus de lui à Goma  moins encore en RDC »  insiste-t-il. C’est un jour après cette nouvelle menace soit le 17 Novembre encours  que,  Costa Kanku  va recevoir un nouveau mandat de comparution  qui est souligné  là-dedans que,  le motif lui sera communiqué sur place, à l’Auditorat Militaire Garnison de Goma. Certes,  ses saisies et interceptions lui ont attiré beaucoup de problèmes, mais aussi beaucoup d’ennemis que d’amis.
Son chef de quartier est au courant de tout
C’est ce qu’affirme  son Chef de quartier Himbi, Mutete Mwenyemali  qui parle d’un chantage que Costa Kanku est en train de subir  ce dernier temps de suite  de sa  rigueur et son professionnalisme : « Costa est un homme juste et rigoureux dans sa vie, c’est ce qui lui attire  des ennemis. Il doit faire très attentions car nous avons des informations selon lesquelles, il est recherché par des hommes non autrement identifiés » se confie-t-il à la presse et de poursuivre que, je lui ai conseillé de quitter momentanément la ville de Goma car beaucoup de  jeunes hommes ont perdu leur vie comme ça et aucune enquête n’a été menée  pour établir les responsabilités et savoir qui commettent  réellement ces genres  des forfaits.
Il est abandonné à son triste sort  
Par ailleurs, nous avons tenté  de joindre ses  supérieurs  hiérarchiques à la Compagnie CAA/RDC  pour avoir leurs avis  sur le travail qu’abatte  leur agent dans la lutte contre les antivaleurs  sur le terrain, à l’Aéroport International de Goma, mais la surprise désagréable nous a rattrapée  car   tous nos efforts ont été vins.  Depuis lors, Costa Kanku  a dû être obligé  d’abandonner  son unique  travail qui assure  sa survie  et dort d’une parcelle à une autre selon ses amis et connaissances.  Sa femme et ses enfants ne sont pas aussi  épargnés de cette situation. Tout cela se passe sous le nez des autorités mis en place par l’Etat Congolais.
Il sied de signaler que,  Costa Kanku Tshimpanga   n’est pas le seul congolais à vivre  cette situation  de la chasse aux sorciers,  de milliers d’autres congolais ont perdu leur vie en voulant chercher à faire bouger les choses par leur probité morale irréprochable et d’autres ont même dû quitter la RDC pour le Rwanda, l’Ouganda ou même  l’Europe afin  de chercher un exil  et voir s’ils peuvent continuer à vivre  sans être considérés  comme des bêtes noires à tuer sans froid dans leur propre pays d’origine, la RDC.
Martine Misenga Walutula  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.