Nord-Kivu : 66.957 Candidats présentent les Examens d’Etat hors –session édition 2022 dans les 190 centres que compte la province

0 Shares

Le décor exceptionnel a été planté ce lundi 23 Mai à l’institut  Mwanga de Goma afin que la tradition  soit respectée pour le lancement  de la petite session des Examens d’Etat  2022 à travers  toute la République et particulièrement le Nord-Kivu. Malgré l’état de siège, deux centres se sont ajoutés  et passent de 72 à 74  centres pour rapprocher d’avantage les candidats de leurs centres  de passation. Un centre a été créé à Karisimbi I dans la ville de Goma et l’autre à Rutshuru I dans le territoire de Rutshuru.  C’est le Général de Brigade Sylvain Ekenge qui a présidé ces cérémonies en province.

les candidats en train de vérifier si les enveloppes n’ont pas été ouvertes

L’Inspecteur Principal Provincial de l’EPST en dit plus : «  Les affrontement  entres les FARDC et le M23  en mars 2022  ont déstabilisé momentanément les milieux scolaires  du groupement  de Jomba  et cela , a conduit à la délocalisation de deux centres  des Extats dont Jomba 1 et 2 à Bunagana »  informe-t-il et d’ajouter que ces candidats en déplacement ont été accueilli  dans  les écoles d’accueil ce qui leur ont permis de poursuivre leur cursus normal  avec     leurs camarades trouvés sur place.

Les statistiques encourageant    

Soixante-six mille neuf cent cinquante-sept (66.957) candidats ont répondu présents  aux épreuves de la petite  session de l’Examen d’Etat Edition 2022 dans les cent quatre-vingt-dix centres que compte les trois Entités éducationnelles de la Province administrative du Nord-Kivu où le Représentant du Gouverneur Militaire, Général  de Brigade Sylvain Ekenge Bomusa alors,  Conseiller Principal en charge de l’Education du Gouverneur Constant Ndima , a procédé au lancement officiel de cette épreuve dans la  salle polyvalente du collège Mwanga qui abrite le centre Goma III.

Des conseils leur ont été  donnés

Peu avant de procéder à la distribution solennelle des cahiers d’ITEMS, le représentant  du chef   de l’Exécutif  Provinciale a rassuré que tous les efforts sont mis en œuvre pour le  bon déroulement de ces  épreuves et cela,  en toute sérénité sur l’ensemble du Nord-Kivu. Aux candidats finalistes, cet Autorité sectorielle  les a appelés  au  sang-froid et  à la discipline  tout en rappelant que,  la Nation toute entière a les yeux braqués sur eux avec l’espoir de les voir réussir massivement ou à 100%. : « Pour l’épreuve de ce jour, lisez et relisez attentivement tous les thèmes et tous les sujets qui vous sont proposés et choisissez celui qui vous semble facile ou abordable tout en exploitant au maximum le temps imparti » déclare-t-il  et  d’ajouter de recommander  à tous,  la discipline pour à chacun des finalistes.

Deux centres se sont ajoutés  

Rappelons qu’au final,  la province du Nord-Kivu I, elle a aligné  22.554 candidats finalistes dont 10.346 soit 46% des filles et 54  des garçons, toutes les dispositions ont été prises car même dans l’espace sous menaces des rebelles M23, deux centres de passation dans le groupement de Jomba ont été délocalisés vers la cité de Bunagana où les élevés déplacés ont été accueillis. Sur l’ensemble de la province administrative du Nord-Kivu, 29.759 candidats étaient attendus dans la province éducationnelle du Nord-Kivu 2 avec comme siège la ville de Butembo pendant que la province éducationnelle Nord-Kivu 3, basée à Walikale, attend ranger 14.644 élevés finalistes. Un taux éventuels d’abandon  a été aussi signalé  pour des éventuelles circonstances évoquées ci-haut.  Il faut dire que deux nouvelles filaires techniques viennent de s’ajouter  à celles rendues opérationnelles  jusqu’ici.  Il s’agit de l’Industrie Agricole  et de la Radio transmission. Ces options sont appelées à être présentées exceptionnellement  par des autodidactes.

Norbert Mwindulwa

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.