MONUSCO à New-York : Bintu Keita prend note de la décision souveraine de la RDC d’organiser des opérations militaires conjointes avec l’armée Ougandaise sur le sol congolais

0 Shares

La Cheffe de la MONUSCO dit avoir pris note de la décision souveraine  de la République Démocratique du Congo  d’amorcer des opérations militaires conjointes  avec l’Ouganda voisin  au Nord-Kivu et en Ituri. Bintu Keita a souligné  que la MONUSCO, dans le cadre de son mandat  va poursuivre  et rapporter  toutes les violations éventuelles des Droits Humains  commises  sur le territoire congolais.
Cependant Bintu Keita a affirmé avoir souligné aux deux Etats  la nécessité absolue de mettre en place  le mécanisme de coopération  afin d’assurer la sécurité  des casques bleus de la MONUSCO mais aussi  de les  permettre  de continuer d’appuyer les FARDC  dans la protection des civiles et la neutralisation des groupes armés conformément  à son mandat.  Elle l’a dit le lundi 06 Décembre 2021  au siège de l’Organisation des Nations Unies à New-York. « Dans mes interactions avec les plus hautes autorités  de deux Etats, j’ai pris note  de la décision souveraine de mener  cette action militaire conjointe  et j’ai souligné la nécessité  absolue de mettre en place  un mécanisme opérationnel  des coopérations afin d’assurer  la sécurité des casques Bleus des Nations Unies » déclare-telle et de  permettre à la mission de continuer  les FARDC  dans la protection des civiles et la neutralisation  des groupes armés conforment  qui lui a été accordé par ses  conseils.  La patronne de la MONUSCO  soutient que, ces mécanismes sont en train d’être  mis sur pied.
Les casques Bleus ont été représentés à Kampala
A cet instant, le 02 décembre encours, le commandant de  la force de la MONUSCO s’est rendu à Kampala en Ouganda  pour définir avec les autorités  les modalités pratiques de ces coordinations  tripartites qui couvriront   entre autres les ateliers à les sécurités des aviations, la protection des forces  participant aux opérations et l’accès humanitaire aux populations  affectées.   Déjà, demain,  le commandant de la force de la MONUSCO sera à Kinshasa  pour rencontrer la hiérarchie militaire des FARDC  afin de poursuivre ce dialogue initié à Kampala.  Bintu Keita a tenu aussi  à  souligner que, la MONUSCO, dans le cadre de son mandat  va continuer de suivre et rapporter  toutes les violations éventuelles des droits humains  commises  sur le territoire congolais.
Norbert Mwindulwa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.