Lubero : Les FARDC préviennent les Mai mai de ne plus revenir à Beni

L’armée régulière  met en garde tous les groupes  Mai mai actifs dans le territoire de  Lubero qui tenteraient de rejoindre la ville et le territoire de Beni sous prétexte de venir en découdre les ADF.  C’était dans un communiqué publié le  18 octobre  en cours à Beni.
Le général de Brigade Marcel Mbangu, Commandant des opérations Sokala I, précise que, toute progression armée  vers la ville de Beni sera considérée comme une provocation par les FARDC.il l’a fait savoir dans l’une de ses correspondances adressée aux médias  le jeudi dernier à Beni ville.  L’extrait de ce communiqué de presse a été rendu par le capitaine Marc Azukayi, le porte-parole des opérations Sokala I grand-Nord. « Alors que, le grand-Nord fait face à un terrorisme  sur lequel, nombreux des observateurs  malintentionnés continuent  pour des raisons qui leurs sont propres à propager des fausses informations quant à la l’identité des tueurs» lisent-il en poursuivant, tournant ainsi l’attention  de la population en quête de la paix. Un mouvement de hors –la loi, communément appelé, Mai-mai est signalé dans le territoire de Lubero en direction de  vers le territoire de Beni. Toutes  progressions armées  en direction de Beni seront considérée comme une provocation contre l’armée loyaliste. Le capitaine Marc Azukayi souligne que, leur commandement prendra toutes les dispositions  en vue d’éviter l’expérience vécue  en septembre 2016. Pour le rappel, en cette année-là,  le groupe armé identifié comme Mai mai  avait quitté le Lubero pour Beni  sous affirmation de venir combattre les ADF aux côtés des FARDC. Mais malheureusement, ils n’ont jamais  attaqué leurs cibles jusqu’à ce jour. C’est pourquoi, les Forces Armés de la République Démocratique du Congo  les mettent en garde par rapport au développement de la situation sécuritaire  du moment dans cette partie de la province du Nord-Kivu.
Norbert Mwindulwa

Input your search keywords and press Enter.