L’Hon. Crispin Mbindule sur État de siège au Nord-Kivu : « Il n y aura plus d’excuses car les moyens financiers sont-là ».

Après la première échéance  de 30 premiers jours de l’Etat de Siège décrété par le chef de l’État dans les provinces du Nord-Kivu et  celle de l’Ituri, le Député National Crispin Mbindule Mitondo reste convaincu  au rétablissement de la paix dans les 15 jours de sa prorogation accordés  par l’Assemblée Nationale. Il a dit ce vendredi  à la presse lors de son atterrissage  à l’Aéroport International de Goma.

Mbindule est dans l’équipe d’avance de Tshisekedi

L’élu de Butembo,  Crispin Mbindule  fait partie de l’équipe d’avance du Président de la République Félix Antoine Tshisekedi annonce son arrivée  dans la ville dans les prochains heures.  Cet élu soutient que les autorités militaires et policières installées il y a peu en remplacement des civiles  n’auront pas d’excuses si elles jaillissent à leur mission, car disait-t-il : «   tous les moyens nécessaires sont à leur disposition pour la concrétisation de la vision du Chef de l’État  donc  celle de la pacification de la partie Est de la RDC »  et  de poursuivre que :  «  Nous savions que les 30 jours vont constituer le temps de faire  un  état de lieux de l’Etat de Siège et donc sa mise en place. Nous espérons que dans les 15 jours suivants, nous aurons un résultat palpable et réaliste » souhaite-t-il.  Crispin Mbindule  affirme qu’  Il y avait les problèmes des moyens, mais les moyens financiers sont là, il n’y a plus donc  d’excuses a-t-il martelé.

Le Chef de l’Etat doit faire un bilan mis parcours

Tout en estimant   qu’il est opportun que le Chef de l’État inspecte en  évaluant  le déroulement des opérations militaires en cours non seulement dans la province du Nord-Kivu, mais également celle de l’Ituri où les groupes armés négatifs pullulent et tuent nuit et jour.    L’élu de Butembo invite à son tour, la population locale à soutenir  des autorités nouvellement installées en province  pour que  le retour de la paix recherchée soit  possible.

L’Assemblée Nationale et le Sénat ont respectivement le 3 et 4 juin dernier, adopté le projet de loi portant prorogation de l’Etat de siège dans les deux provinces concernées. Mais la paix tarde à venir dans les provinces d’Ituri et du Nord-Kivu. Tous les yeux des populations de ces parties du territoire nationale tournent sont braqués vers le Président de la République, Félix Tshisekedi.

Norbert Mwindulwa

Input your search keywords and press Enter.